leral.net | S'informer en temps réel

Il a découvert que sa femme le trompait sur Google Maps

Google Maps a de nombreuses vertus insoupçonnées et ces dernières ne se limitent évidemment pas au calcul d’itinéraires. Bien utilisée, la solution peut également nous offrir un autre regard sur le monde… ou visiblement sur notre mariage.


Rédigé par leral.net le Vendredi 12 Octobre 2018 à 15:48 | | 0 commentaire(s)|

Dernièrement, un homme originaire du Pérou était en train d’utiliser la solution pour se promener virtuellement dans les quartiers de sa ville lorsqu’il a remarqué une scène étrange.

Dans une ruelle, un homme était en effet allongé sur un banc, la tête posée sur les genoux d’une femme aux cheveux bouclés.

Google Maps à l'origine d'un divorce au Pérou

En regardant de plus près, l'homme a trouvé de nombreuses similitudes entre la femme assise sur le banc et sa propre épouse. Elle avait toutes les deux la même coiffure et les mêmes vêtements.

Lorsque Google a lancé Street View, l’entreprise s’est retrouvée empêtrée dans de nombreuses polémiques sur fond de vie privée. De nombreuses associations ont en effet reproché à la firme américaine de ne pas tenir compte de l’intimité des populations.

Google a alors pris la décision de flouter les visages et les plaques d’immatriculation des véhicules photographiés par ses caméras.

Toutefois, dans ce cas précis, si les traits de la femme étaient effectivement flous, sa coiffure, sa corpulence et ses vêtements ont suffi pour l’identifier. Pour ne rien arranger, les photos dataient de l’année 2013. L’époux a donc confronté sa femme en lui demandant des explications.

Les mesures d'anonymisation prises par Google sont-elles suffisantes ?

Suite à un échange houleux, la femme a reconnu avoir eu une liaison avec un autre homme à cette époque. Très déçu, l’époux a donc demandé le divorce. D’après un média local, le mari aurait ensuite publié un message sur Facebook pour revenir sur le contexte de la découverte et raconter son histoire. La publication aurait rencontré un certain succès.

Si cette histoire peut paraître anodine, elle prouve finalement que les mesures d’anonymisation prises par Google ne suffisent pas. En dépit des filtres appliqués aux visages des personnes filmées par les véhicules de l’entreprise, ces dernières restent identifiables par leurs proches.

C’est évidemment un problème. Dans ce cas, l’homme a choisi la voix légale et il a donc demandé le divorce. La conclusion de l’histoire aurait cependant pu être bien différente si cet époux avait été d’un naturel violent.






Fredzone
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos