leral.net | S'informer en temps réel

Implication de l’armée dans la gestion de la pandémie: Feu vert des colonels à la retraite, Ngom et Wardini

L’implication de l’armée dans la lutte contre le coronavirus est de plus en plus sollicitée par une frange de la population. Certains vont même jusqu’à demander que la gestion de la pandémie soit totalement confiée à l’armée.


Rédigé par leral.net le Dimanche 25 Juillet 2021 à 09:58 | | 0 commentaire(s)|

Implication de l’armée dans la gestion de la pandémie: Feu vert des colonels à la retraite, Ngom et Wardini
C’est le cas de l’ancien directeur de la Prévention et de la Statistique, Sogué Diarisso qui, sur le plateau du "Jury du Dimanche", disait considérer cette crise sanitaire comme ’’une attaque virologique’’ et ne voit pas mieux que les militaires pour gérer la riposte.

Interrogés par Emedia, des colonels de l’armée, à la retraite, s’inscrivent en droite ligne avec cette revendication.

« Si vous voyez notre mode d’action, notre déploiement sur le territoire, l’armée est partout. Dans toutes les régions, l’armée est déployée avec ses moyens. Et conformément à notre concept : ’’armée nation’’, vous pouvez compter entièrement sur l’armée pour contribuer à la lutte contre la Covid-19 », déclare le Colonel Wardini.

Dans la même lancée, l’ancien directeur des Hôpitaux de Saint-Louis, Ourossogui et Grand Yoff, le Colonel à la retraite, Babacar Ngom, est également favorable à la mise à contribution des établissements militaires de santé.

Pour lui, l’armée a les stratégies nécessaires pour faire face. « Nous avons des cas. Nous avons défini l’épicentre de l’épidémie, c’est la capitale, Dakar. Nous avons les hôpitaux et les dispensaires qui sont saturés. Alors, l’armée est là avec son dispositif. À part l’hôpital Principal et l’hôpital militaire qui est sur la route de Ouakam, qu’est-ce que l’armée peut apporter de plus ? Nous avons d’autres solutions. C’est par exemple, nos hôpitaux de campagne. Nous avons des dispositifs que nous pouvons déployer sur le terrain dès que la situation s’aggrave », renseigne Colonel Ngom.

Toutefois, estime Colonel Wardini, si jamais la décision de confier à l’armée cette crise devait être prise, elle devait être accompagnée de moyens suffisants.

« Je vois même mal que l’armée ne soit pas impliquée. Elle doit être impliquée au même titre que tout le monde. Il ne faudrait même pas hésiter à cela. Souvent, c’est l’erreur que les gens commettent en voyant l’armée comme une entité à part. C’est une entité de la République qui appartient à la nation. Elle peut apporter sa solution quand la nation a besoin d’elle. Mais à condition qu’on lui donne les moyens pour participer à cette guerre qui est assez spéciale », a déclaré Colonel Wardini.






emedia



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page