leral.net | S'informer en temps réel

Inévitable ! Macky doit confiner Dakar, Touba, Pikine, Guédiawaye

Le Sénégal menacé par les cas communautaires, va vers un confinement généralisé.

Le temps de prendre le taureau par les cornes au Sénégal. Le Président de la République Macky Sall n’a plus d’autres choix sauf de renforcer les mesures déjà prises contre la propagation du covid-19 en les rendant plus drastiques. En quatre jours, le Sénégal enregistre autant de morts. Le nombre de personnes décédées du covid-19 passe désormais à 9. Le Sénégal se met à compter ses morts du covid-19. Hier dimanche, le Sénégal a dénombré au total, 671 cas positifs dont 283 guéris, 9 décès, 1 évacué (finalement décédé en France) et 379 patients encore sous traitement.


Rédigé par leral.net le Mardi 28 Avril 2020 à 07:00 | | 0 commentaire(s)|

Inévitable ! Macky doit confiner Dakar, Touba, Pikine, Guédiawaye
Pratiquement, la plupart des morts sont des cas communautaires. Le bilan devient effrayant. Le président de la République Macky Sall qui a obtenu carte blanche pour gouverner par ordonnances en attendant que la pandémie soit vaincue, doit vite agir. Il se doit de prendre le taureau par les cornes. Les cas communautaires inquiètent. Ce sont tous les Sénégalais qui se trouvent en sursis, surtout que l’on fait face également à l’incompétence sans bornes de membres du gouvernement.

Inquiétants les cas communautaires ! Les villes à risque doivent être confinées

Sans plus attendre, l’une des mesures parmi les plus drastiques à prendre par le Chef de l’Etat, est le confinement des grandes villes à risque. Dakar, Touba, Pikine, Guédiawaye inquiètent. Voici des foyers devenus à haut risque avec le développement des cas communautaires. Il n’est jamais trop tard pour agir face à un adversaire aussi dangereux et aussi vicieux que le coronavirus.

D’autres mesures drastiques restent à prendre par le Chef de l’Etat, mais celle qui urge le plus, est le confinement des grandes villes à risque. Car, plus le coronavirus progresse avec les cas communautaires, plus il devient mortel. Le Sénégal ne dispose pas d’infrastructures sanitaires suffisantes pour contenir un grand nombre de personnes atteintes du coronavirus. Demain, il risque bien d’être trop tard.

La rédaction de Xibaaru



Cliquez-ici pour regarder plus de videos