Leral.net | S'informer en temps réel

Inhumée à Touba : témoignages sur Daba Boye, la bénédiction de ses parents, son handicap et sa mort

Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Juin 2022 à 10:47 | | 0 commentaire(s)|

Son décès, dimanche soir, des suites d’une courte maladie, a attristé tout un peuple. Daba Boye repose désormais au cimetière Bakhiya de Touba. Les témoignages sont unanimes : elle était exceptionnelle. Parents, amis, collègues ont rendu un vibrant hommage à la défunte dont son handicap a fait d’elle une femme exemplaire jusqu’au dernier souffle.


Inhumée à Touba : témoignages sur Daba Boye, la bénédiction de ses parents, son handicap et sa mort
Au quartier Colobane Gouy mouride, dans la commune de Rufisque Est, la famille de la défunte est inconsolable. La maison familiale qu’elle a construite pour ses parents a été prise d’assaut. Sa maman, entourée de ses proches, est inconsolable. Faire parler cette dame a été un véritable parcours du combattant.

«Dieu a pris un être qui m’est cher. Daba Boye était une brave dame qui me soutenait beaucoup. Elle passait tout son temps à satisfaire mes besoins. Même étant malade, elle travaillait pour subvenir à mes besoins. Je prie pour le repos éternel de son âme. Elle était en mission, elle a rejoint maintenant son Créateur. Avant sa mort, elle a demandé à Soda ďe venir s’asseoir à ses côtés. C’est après qu’elle a rendu l’âme», a témoigné sa maman, d’une voix tremblotante

Son papa embauche la même trompette. «Je suis son père et je suis mieux placé pour parler d’elle. Daba Boye était une bonne personne. Elle m’a honoré ainsi que sa mère, ses sœurs. Elle a fait ma fierté. Quand elle construisait la maison, elle a pris en charge tous les frais de construction. Elle gérait bien la maison. Elle a ma bénédiction. C’est une grosse perte pour nous mais aussi pour la presse, pour Dmedia. Puisse Allah l’accueillir dans Son Paradis. Sa maladie a duré trois jours et je n’étais pas au courant. On m’a juste appelé pour me notifier son transfert à l’hôpital Youssou Mbargane, ensuite Thiaroye, le lendemain. C’est vers 17 heures qu’on m’a annoncé sa mort», a témoigné son papa.

Parmi les personnes qui l’ont accompagnée en sa dernière demeure, figure en bonne place les agents reconnaissants du groupe Dmedia où officiait la défunte Daba Boye.

«À Dieu nous venons et à Dieu nous retournons. Nous présentons nos condoléances à sa famille, ses amis, Bougane Guéye, Momy Guèye et au groupe Dmedia. Elle était si gentille. Elle était ouverte et généreuse. Ce qu’elle a fait pour sa maman est une fierté. Elle était un fervent talibé de Serigne Fallou, mais aussi un disciple de tous les érudits. Elle m’appelait souvent. Notre dernière conversation c'était le lundi au téléphone par whatshap. Le 1er juin, quand elle reprenait le travail, on avait l’impression qu’elle nous disait au revoir. Dans son émission, elle parlait de tous les agents du groupe à travers des témoignages. Elle était dans ses derniers jours», a déclaré Cheikh Sarr, à la tête d’une forte délégation du groupe.


Son oncle a fait une révélation surprenante sur la défunte voyante. «Daba Boye est devenue handicapée à 5 ans. À cet âge, elle était victime d’un grave accident qui pouvait lui coûter la vie. Heureusement, elle s’en est sortie avec un bras amputé. Elle vivait avec bravoure ce handicap. Je savais ce qu’elle supportait en tant que responsable. Ainsi, les témoignages sur Daba Boye restent unanimes. Une brave dame, une personne exceptionnelle s’en est allée. Une grosse perte. Repose en paix Daba. Adieu !
Tribune



Titre de votre page Titre de votre page