leral.net | S'informer en temps réel

Inondations / Le Crd et la Coalition Jotna brocardent le régime : «Les victimes font face à une gouvernance d’incompétence et de médiocrité»

Le Congrès pour la renaissance démocratique (Crd) et la coalition Jotna ont rendu public une déclaration pour fustiger la gestion liée aux inondations. «Nous exprimons notre vive émotion devant les difficultés inacceptables auxquelles les populations victimes ont été exposées par une gouvernance populiste, d’incompétence et de médiocrité», ont soutenu les leaders de ces deux organisations. "Tribune"


Rédigé par leral.net le Mardi 24 Août 2021 à 09:37 | | 0 commentaire(s)|

Inondations / Le Crd et la Coalition Jotna brocardent le régime : «Les victimes font face à une gouvernance d’incompétence et de médiocrité»
Poursuivant, ils déclarent : «La Conférence des Leaders exprime sa solidarité à toutes les victimes et exigent du gouvernement une prompte intervention pour les sortir des eaux et de rendre compte, d’une part, de l’arrêt de recherche de solutions structurelles aux problèmes d’inondations récurrentes par l’abandon du plan décennal de lutte contre les inondations, et, d’autre part, de l’inefficacité des milliards qui auraient pu être dépensés à ce titre».

Par ailleurs, parlant du suivi du processus électoral, ils rappellent «l’importance qu’il faut accorder au déroulement des opérations électorales, en particulier l’inscription des primo-votants sur les listes électorales et la fixation de la caution».

Sur cette question, ils exhortent «le ministre de l’Intérieur à éviter d’imposer à la classe politique, une caution censitaire qui ne permettrait qu’aux seuls riches de participer aux élections, en y excluant les autres qui pourraient pourtant proposer de meilleurs projets et offres politiques ou citoyennes pour les populations».

Parlant de la question liée à la formation des coalitions électorales, ces leaders invitent «tous les acteurs engagés pour le changement, à l’humilité et à la lucidité, pour percevoir que divisés, les adversaires de la Coalition du pouvoir prennent le risque pour notre pays de perdre les élections et donc, de prolonger les souffrances des populations sénégalaises ; une défaite qui les priverait de la possibilité de confier la gestion directe de leurs cités à de nouvelles équipes plus engagées, pour améliorer leurs conditions de vie et d’existence».

Une occasion pour réaffirmer «à tous les acteurs, leur totale disponibilité à poursuivre les initiatives et les efforts nécessaires pour au bout, aboutir à la construction d’une grande coalition de l’opposition ouverte à tous : partis politiques, mouvements politiques, organisations de société civile, personnalités indépendantes dépositaires d’enjeux communautaires».

Ils demeurent convaincus que «c’est dans l’unité la plus large, et uniquement par cette option, qu’il sera possible de battre les candidats du pouvoir dans les grandes villes et dans plusieurs autres circonscriptions à travers le pays».






Tribune



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page