leral.net | S'informer en temps réel

Inondations: Le programme initial de 766 milliards FCfa a été présentement exécuté, à hauteur de 511 milliards FCfa

S’agissant de l’évaluation en question, le rapport révèle que le programme initial de 766 milliards 988 millions 450 mille 362 FCfa est présentement exécuté à hauteur de 511 milliards 231 millions 298 mille 456 FCfa, soit 66,65 %.


Rédigé par leral.net le Samedi 6 Août 2022 à 19:57 | | 0 commentaire(s)|

Ainsi, les sous-programmes les plus avancés sont « Aménagement du Territoire » et « Gestion des Eaux Pluviales ». Ce, malgré un taux de réalisation de 11,76 % de la composante « Restructuration Urbaine et Relogement », l’objectif de construction de 2 000 logements a été largement atteint avec 2348 réalisés. Les opérations de restructuration se sont surtout concentrées dans la région de Dakar, où l’urgence de construire des infrastructures de drainage des eaux pluviales était la plus pressante.

S’agissant du sous-programme 1 portant sur l’aménagement du territoire et amélioration de la connaissance des zones d’inondation, il a vu la réalisation par l’ANAT du Schéma Directeur d’Aménagement et de Développement territorial du triangle Dakar-Thiès-Mbour, qui prend en compte les nouvelles exigences de la planification intégrant les risques d'inondation pour un budget de 425 000 000 FCfa.

Également, le Gouvernement, avec l’appui de l’Agence française de Développement (AFD), a obtenu un don du Fonds Vert pour le Climat, pour financer les activités du Projet de Gestion Intégrée des Inondations au Sénégal (PGIIS), destiné à promouvoir une meilleure connaissance, prévention, gestion et gouvernance du risque d’inondation. Ce projet a démarré avec notamment la cartographie fine et précise des zones inondables. Il prévoit l’équipement de l’ANACIM d’un radar météorologique pour le Grand Dakar, permettant de localiser les précipitations et de mesurer leur intensité en temps réel.

Ce radar d’une portée d’environ 100 km pour la mesure et de 150 à 200 km pour la détection des phénomènes dangereux, permettra également une bonne préparation des structures opérationnelles dans la gestion des urgences liées aux inondations. Le coût du projet est de 9 milliards 538 millions 785 mille 438 FCfa.

Mr Ndao B

Leral Titre de votre page