leral.net | S'informer en temps réel

Inondations à Keur Massar / Défaillances des travaux d’assainissement: Abdoulaye Saydou Sow promet des sanctions

Le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique. Abdoulaye Saydou Sow, invité de l’émission ‘’Jury du dimanche’’ sur Iradio,, a promis que l’Etat du Sénégal va sévir contre les défaillances sur la conduite des travaux d’assainissement à Keur Massar.


Rédigé par leral.net le Dimanche 29 Août 2021 à 18:39 | | 0 commentaire(s)|

« Quand l’Etat lance un marché, il y a tout un processus pour l’attribution. Mais aussi, il y a un processus pour l’évaluation. Les services concernés le feront en ce qui concerne les défaillances notées à Keur Massar », a-t-il assuré.

Selon lui, «les attributaires de marchés savent qu’il y a des clauses d’évaluation de leur travail. Et, le moment venu, les services techniques des ministères concernés feront ce travail d’évaluation».

Le ministre Abdoulaye Saydou Sow déplore le fait que la question des inondations soit politisée. A son avis, l’Etat est en train de faire des efforts pour l’éradication des inondations. «Dès que le président de la République est arrivé au pouvoir, il a mis en place le plan décennal de lutte contre les inondations. Ce qui est une bonne avancée par rapport à ce qui a été fait dans le passé.

Aujourd’hui, il y a des inondations, mais il faut reconnaître que le taux a été bien réduit. C’est parce qu’il y a un travail qui a été bien fait. Mais comme toute œuvre humaine, il y a des choses à parfaire
», a-t-il dit.

Abdoulaye Saydou Sow indique par ailleurs, que l’Etat du Sénégal est en train de travailler sur des solutions structurelles, afin de mettre fin à la question des inondations. «Après la mise en place du Plan national d’aménagement du territoire, qui est le référentiel dans le domaine de l’urbanisation des territoires, le gouvernement travaille à doter toutes les communes d’un plan d’urbanisation.

Parmi les 557 communes que nous avons au Sénégal, moins de 15% sont dotées de plan d’urbanisme. Le chef de l’Etat demande à ce qu’on arrive, en 2022, au moins à 30%
», se félicite-t-il.

Ousmane Wade

Titre de votre page Titre de votre page