leral.net | S'informer en temps réel

Insouciance, non respect de la protection, facilité des rassemblements: La hausse de la morbidité Covid-19 s’explique

En apparence, c’est une bonne nouvelle de voir la chute du taux de contamination de la Covid-19. Mais malheureusement, la réalité est autre, car la hausse du taux de mortalité par rapport à la première vague est traumatisante.


Rédigé par leral.net le Mercredi 17 Mars 2021 à 13:06 | | 0 commentaire(s)|

Insouciance, non respect de la protection, facilité des rassemblements: La hausse de la morbidité Covid-19 s’explique
Oui, la Covid-19 continue toujours son festin macabre malgré les mesures autorités étatiques et la campagne de vaccination très médiatisée et débutée en fin février. En quarante-huit heures, le ministère de la Santé et de l’Action sociale a annoncé la mort de 24 personnes des suites de la maladie, ce qui nous fait frôler la barre de mille morts, dont les trois quarts ou presque sont issus de la seconde vague.

A l’analyse, l’insouciance, le non respect de mesures de protection, la facilité des rassemblements malgré son interdiction, pourraient expliquer cette hausse fulgurante de la mortalité. Car de l’avis unanime des scientifiques, le variant britannique et même les nouveaux variants sont plus mortels que le premier.

Apparu en territoire sénégambien, il a touché de plein fouet tous les secteurs socioéconomiques des deux pays. Mais malgré les campagnes de sensibilisation, les gestes et mesures des autorités étatiques et religieuses, le Sénégalais têtu ou insouciant, ne respecte nullement les recommandations et mesures.

En festivité, recueillement ou évènement douloureux, les Sénégalais répondent toujours massivement à l’appel. En atteste le décès de notre fierté nationale le chanteur Thione Seck que le Sénégal pleure toujours…

Car, l’autre facteur tout aussi inquiétant, porteur de risque, est le grand rassemblement lors de la levée du corps et de l’inhumation du chanteur, diffusé à travers des vidéos et les médias, loin des gestes-barrières. Pourtant, l’homme a été emporté par la COVID-19.

Bien que leur foi en DIEU soit indéniable et l’acceptation de Ses Décisions soit sans conteste, nos guides religieux, musulmans ou chrétiens, portent toujours des masques et appliquent les mesures-barrières, allant même jusqu’à reporter des évènements religieux, ou les célébrant dans la sobriété, en atteste encore la commémoration récente de l’Appel de Mame Limamoullahi.

Mais « les autres » Sénégalais semblent issus d’une autre planète. Pourtant la pandémie, grande tueuse silencieuse, est toujours là !



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page