leral.net | S'informer en temps réel

Inspection d’Académie de Saint-Louis : Parfum de mafia dans la délivrance d'ordres de service pour 7 enseignants

L’Inspecteur d’Académie de Saint Louis a signifié, via courrier, daté du 11 octobre 2019, respectivement aux Inspecteurs d’éducation et de formation, au Directeur du Centre Régional de Formation des Personnels de l'Education (CRFPE), aux Chefs d’établissement du secondaire et aux directeurs des Centres de formation professionnelle, le constat, selon lequel, des ordres de service ont été émis de façon illégale dans la période du 7 août au 1er octobre 2019. Il s’agit de 7 OS (ordres de service) incriminés.


Rédigé par leral.net le Dimanche 20 Octobre 2019 à 01:16 | | 0 commentaire(s)|

Ces OS, n’ayant pas observé la rigueur administrative, ont tout simplement été annulés. Dans la foulée, les certificats et attestations délivrés à ces OS ont aussi été déclarés nuls et de nuls effets par l’Inspecteur d’Académie de Saint-Louis.

L’Inspection d’Académie a aussi fait savoir que la mutation devait se faire conformément au respect de la réglementation officielle.

L’Inspection d’Académie a aussi demandé à ce qu’on lui fasse parvenir sous pli confidentiel, des informations sur d’éventuels OS similaires à ceux annulés et ceux faits dans la même période la période du 7 août au 1er octobre 2019.

Il a été ainsi noté beaucoup d’irrégularité et de non respect des principes d’équité et de rationalisation des ressources dans l’attribution de ces ordres de services (OS). Tout comme la mutation de certains enseignants vers la grande ville de de Saint-Louis au détriment des petites bourgades ou campagnes comme Dagana, Péthé et Podor, Matam.

Le modus operandi est tout simple. Presque tous les enseignants de la région de Saint- Louis veulent, pour leur confort, enseigner dans la ville de Saint-Louis pour avoir moins d’heures de travail.

En effet, un enseignant de collège dans les petites villes comme Pethé, Dagana, Matam, Podor a 25 heures par semaine, alors qu’un enseignant qui est muté à Saint-Louis, se retrouve aisément avec seulement 10 heures à 12 heures.

Ce qui dénote clairement d’une mauvaise gestion et d’une non utilisation dans des conditions optimales de performance, des ressources humaines de la part du Bureau des ressources humaines (BRH)… au grand dam de certains villages qui voient leurs collèges manquer d’enseignants de façon criarde.

Cette utilisation des ressources humaines lèse assurément les zones rurales de Dagana, Pethé Podor, Matam, car tous les enseignants sont ainsi concentrés dans la ville de Saint-Louis. Reste maintenant à savoir si ce favoritisme constaté n’a pas un soubassement de corruption et de népotisme au Bureau de ressources humaines. En tout cas, certaines langues commencent à se délier et Leral va suivre de très près cette affaire. Wait and see.


Leral.net



Cliquez-ici pour regarder plus de videos