leral.net | S'informer en temps réel

Interdiction du port de voile à l'Institut Jeanne d'Arc: l'Eglise catholique dénonce une "prise de position" du ministre de l'Education


Rédigé par leral.net le Jeudi 9 Mai 2019 à 23:36 | | 0 commentaire(s)|

Interdiction du port de voile à l'Institut Jeanne d'Arc: l'Eglise catholique dénonce une "prise de position" du ministre de l'Education
Le Conseil national du laïcat de l'église catholique dénonce ce qu'il appelle "une prise de position" du ministre de l'Education nationale, Mamadou Talla sur sa sortie à la suite de la décision de institut Jeanne d'arc de Dakar d'interdire le port de voile en son sein en septembre prochain, avant de répondre dans une lettre publiée jeudi soir.

« Par un communiqué de presse daté du vendredi 3 mai 2019, vous prenez position, avec un empressement déconcertant, sur un débat que vous savez dévoyé de son essence, en mettant au banc des accusés l’Institution Sainte Jeanne D’Arc que, courageusement, vous ne citez pas. En ce qui nous concerne, après avoir pris le temps d’obtenir la bonne information et d’examiner la situation avec responsabilité et discernement, nous vous répondons dans les mêmes formes en vous interpellant directement », lit-on d’emblée dans la lettre.

Selon le Conseil national, les responsables de l’Institution Sainte Jeanne D’Arc de Dakar ont observé des comportements et des pratiques « sectaires » en déphasage avec le caractère laïc de l’État du Sénégal et le vivre ensemble prôné en milieu scolaire. C’est ainsi qu’il a été relevé que certains élèves, identifiables à partir de leur port vestimentaire, se regroupent par affinité et se démarquent de leurs autres camarades. Ces comportements remettent en cause l’impossibilité, jusque-là de mise, de distinguer, de manière visuelle comme comportementale, dans les écoles catholiques, les différences de culture, de religion et de condition sociale entre les élèves.

De plus, au-delà du cas de l’Institution Sainte Jeanne D’Arc, il n’est pas admissible de permettre dans les écoles privées catholiques les tendances comportementales de certains élèves consistant à refuser de, notamment serrer la main de leurs camarades et de leurs formateurs de sexe opposé, s’asseoir à côté et sur les mêmes tables-bancs que leurs camarades de sexe opposé ou sur les mêmes bancs dans la cour de récréation, faire l’éducation physique dans la tenue réglementaire de l’école ect…

Or, de tels comportements ne correspondent ni à la laïcité de l’école, ni au vivre ensemble, ni aux valeurs chrétiennes qui fondent l’enseignement privé catholique. Assumeriez-vous le fait de les défendre, en vous en prenant à l’Institution Sainte Jeanne D’Arc, alors qu’ils contreviennent manifestement aux principes de la Constitution sénégalaise et de la loi d’orientation sur l’éducation nationale que vous invoquez de manière tendancieuse ?

Dès lors, le conseil national fait savoir que ni la menace à peine voilée de fermeture de l’Institution Sainte Jeanne D’Arc, ni les appels au retrait d’élèves des établissements catholiques, lancés par des quidams apostats en perte de repères dans leur propre confession, ne les ébranlent.

« Si d’aventure, la raison l’emportait sur la passion inutile d’un débat qu’il convient de circonscrire rigoureusement dans le seul cadre de la promotion du VIVRE ENSEMBLE et des valeurs de cohésion sociale, le laïcat catholique, imbu des principes du dialogue, de la concertation et de la paix, demeure ouvert à prospecter toute voie d’apaisement, pour l’intérêt exclusif des populations que sert l’Église », conclut la lettre.


pressafrik.com



Cliquez-ici pour regarder plus de videos