leral.net | S'informer en temps réel

Investitures à Benno Bokk Yakaar: Vent de colère à Fatick et à Tambacounda


Rédigé par leral.net le Mercredi 14 Juin 2017 à 13:07 | | 0 commentaire(s)|


La colère ne faiblit pas dans les rangs de Benno Bokk Yakaar (Bby). Les "ratés" des investitures continuent de se faire entendre cinq jours après la publication des listes. A Fatick, fief électoral du chef de l’Etat, c’est le 2e adjoint au maire qui est monté au créneau pour s’en, prendre au Président Macky Sall.

Face à la presse, Issyaka Dieng puisque c'est de lui qu'il s'agit, a accusé le Président d’avoir privilégié les nouveaux arrivants au détriment de ses anciens compagnons. « De 1997 à nos jours, je suis avec le Président Macky Sall. Je me suis battu pour la réussite de ses projets. Il a privilégié les militants de la dernière heure et laissé en rade ceux qui étaient là depuis départ. Ça ne peut pas continuer …», peste M. Dieng, dépité.

Pour la commune de Fatick, les candidats investis occupent les places de suppléants sur la liste départementale. «Ça pose problème qu’une une ville comme Fatick ne puisse pas avoir un député. Les populations sont frustrées », indique Issyaka Dieng.

A Tambacounda, ce sont les alliés qui font éclater leur colère. En conférence de presse, ils ont accusé le chef de l’Etat d’avoir privilégié son parti au détriment des autres. «Le Président Macky Sall a lui-même dit que pour chaque localité, où il y a deux investi, l’un sera de l’Apr et l’autre pour les alliés. Lors des élections des Hauts conseillers, il ne l’a pas respecté.

Cette fois-ci encore, il a faussé le jeu. Il octroyé les deux postes titulaires et les suppléants à l’Apr . Nous attendons de consulter la base pour voir la conduite à tenir
», prévient Aliou Dieng, le porte-parole des alliés frustrés.










Hebergeur d'image