leral.net | S'informer en temps réel

"Ismaïla Madior Fall doit être le dernier à parler de responsabilité" (Fatoumata Gassama Fall)


Rédigé par leral.net le Jeudi 2 Août 2018 à 12:46 | | 9 commentaire(s)|

Les sorties du Garde des Sceaux et du président de l’Ums, ont fait réagir la Chargée de communication du Front pour le socialisme démocratique/beno Jubël, de Cheikh Bamba Dièye.

Dans une déclaration, Fatoumata Gassama Fall déclare que «Ismaïla Madior Fall doit être le dernier à parler de responsabilité et à donner des leçons de morale à qui que ce soit ». Car, dit-elle « si on devait décerner la palme de l'irresponsabilité à cause du reniement, de l'accomplissement de toutes les forfaitures de différents présidents de ce pays, sa courte trajectoire est suffisamment éloquente ».

Enfonçant le clou, elle déclare : "Apprendre aux étudiants le droit et atteindre le crépuscule de sa carrière d’enseignant pour être un parmi les artisans d'une cabale politico-judiciaire, où aucune règle de droit n'est respectée, c'est cela monsieur le ministre, le comble de l’irresponsabilité".

Fatouma Gassama Fall répond ainsi au ministre de la justice, qui la veille, avait traité Cheikh Bamba Dièye « d’irresponsable », pour ses propos à l’égard des juges Malick Lamotte et Demba Kandji.

"Cheikh Bamba Dièye est un homme politique qui force le respect, par sa rectitude, sa constance et son combat de tous les instants pour la justice, l'Etat de droit et la démocratie. C’est cela le fondement de sa représentativité et du profond respect que nombre de Sénégalais lui vouent.

Ses convictions d'hier sont conformes à celles d'aujourd'hui et il n'a jamais été le bras armé de qui que ce soit pour des combats politiques de bas étage. Cheikh Bamba Dièye et avec lui beaucoup de Sénégalais, ont bien raison de n’éprouver que du mépris pour tous ceux qui se sont entachés, en jouant des rôles qui ne sont pas les leurs et en n'ayant aucun respect pour les lois de la République ainsi que pour les droits et libertés du citoyens", rappelle Fatouma Gassma Fall.

Quant au président de l'Union des magistrats, le juge Téliko qui s'est offusqué également de la sortie de Cheikh Bamba Dièye, elle déclare : "il faudra qu'il nous dise s'il ne remarque pas que certains magistrats sont devenus les bras armés de l'Exécutif pour liquider des adversaires politiques. Il faudra aussi qu'il nous dise où est ce qu'il était quand le Ministre et beau-frère du Président de la République, disait la même chose des juges de la Cour de Justice de la CEDEAO?"

"Le magistrat consciencieux qui fait avec abnégation son travail, aura droit de notre part à tout le respect, l'estime et la considération que lui confère la noblesse de sa mission", a-t-elle conclu.






Leral.net