leral.net | S'informer en temps réel

L'APR de Guédiawaye au bord de l'implosion, Lat Diop et Bougazelli pointent du doigt Aliou Sall

L'APr est en eaux troubles à Guédiawaye suite à la décision prise par le coordonnateur départemental et maire Aliou Sall, de porter son choix sur Modou Mamoune Ngom adjoint au maire de Wakhinane-Nimzaat et Ndèye Fary Diop de diriger les listes aux Législatives.


Rédigé par leral.net le Mardi 16 Mai 2017 à 11:27 | | 0 commentaire(s)|

L'APR de Guédiawaye au bord de l'implosion, Lat Diop et Bougazelli pointent du doigt Aliou Sall
Plusieurs responsables de l'APR se sont dressés contre Aliou Sall, qui, à défaut d'être la tête de liste, a porté son choix sur ses hommes . Ainsi Lat Diop, actuel directeur de l'Investissement, les députés Seydina Fall et Awa Sow, Dieynaba Fall ambassadrice itinérante par ailleurs, ancienne maire de Sahm Notaire, Boubacar Vieux Diop puis Racine Tall de Wakhinane-Nimzaat, Cheikh Awa Balla Fall, directeur de l'Ecole nationale d'administration se sont opposés au choix effectué par le maire Aliou Sall pour dénoncer le mauvais management de leur formation politique.

Ces responsables ont fait face à la presse pour alerter le Président Macky Sall pour qu'il recadre son jeune frère Aliou Sall face à ses "dérives" pour éviter l'implosion de leur formation politique dans le département.

"Il faut que le Président de la République prenne ses responsabilités en demandant à son jeune frère d'arrêter sa façon de faire ici à Guédiawaye. Nous sommes des militants au même titre que lui et d'égale dignité. Donc, si cela continue comme ça, les choses vont se sentir sur les résultats" prévient le directeur de l'investissement.

Et Dieynaba Fall qui renchérit, "nous demandons au Président de recadrer Aliou Sall car on n'est pas d'accord avec sa démarche solitaire et nihiliste qui rame à contre-courant des intérêts du parti".

Fustigeant encore l'attitude de leur coordonnateur départemental, le député Seydina Fall affirme, "Aliou Sall est en train de semer le bordel dans le parti et de créer la frustration malgré les recommandations du chef de l'Etat. Il se croit tout permis et divise pour mieux régner mais cela doit cesser. On ne se laissera pas piétiner, nous ferons face."

Pour sa part, Lat Diop, lui, soutient, "nous déplorons l'attitude de Aliou Sall qui veut que ne soient associés aux activités du parti ici à Guédiawaye, que ses affidés, des gens acquis à sa cause. Pour le reste des militants, ils sont totalement exclus des instances et des activités du parti. Je pense que cela est déplorable et n'est pas du tout bénéfique pour le bon fonctionnement du parti ici à Guédiawaye.

De plus, les militants sont frustrés car Aliou Sall a induit en erreur le Président de la République pour la nomination d'un ministre-conseiller ici à Guédiawaye qui n'a pas le poids politique qu'on lui prête. Ce qui crée une frustration supplémentaire pour les militants de Guédiawaye qui sont en train de baisser les armes".


Alors que Boubacar Vieux Diop de Wakhinane Nimzatt estime  que "Aliou Sall est en train de saboter le parti à Guédiawaye". Et la député Awa Sow enfonce le clou en soutenant que "Aliou Sall se croit un monarque mais on lui dit que Guédiawaye n'est pas un royaume. On l'avait amené pour renforcer la dynamique unitaire mais pas pour diviser le parti. Il revient au Président de réagir car si ça continue comme ça, Aliou Sall risque d'être d'être chassé à coups de bâtons ici à Guédiawaye".

Même ambiance de frustration chez les cadres républicains de Guédiawaye. Ces derniers en marge de leur réunion, ont fait une déclaration de presse pour dénoncer la promotion des transhumants au détriment des pionniers républicains qui selon eux, ont consenti d'énormes sacrifices pour construire leur formation politique.

source: walfquotidien