leral.net | S'informer en temps réel

L’Atlético fait craquer le Real et s'offre la Supercoupe d'Europe

Les joueurs de Diego Simeone ont disposé de leurs voisins merengue après prolongation mercredi, en Estonie, et remportent ainsi le premier trophée européen en jeu cette saison.


Rédigé par leral.net le Jeudi 16 Août 2018 à 09:40 | | 0 commentaire(s)|

Real Madrid-Atlético Madrid 2-4
Real Madrid : Benzema (27e), Sergio Ramos (63e, sp)
Atlético Madrid : Diego Costa (1ere, 79e), Saul (98e), Koke (104e)

L’après Zidane et Ronaldo commence mal pour le Real Madrid. Pour son premier match officiel de la saison, la Maison Blanche a perdu la Supercoupe d’Europe, en s’inclinant au terme de la prolongation face à l’Atlético Madrid (2-4). Un revers marqué par la perméabilité de la défense des Merengue. Diego Costa profitait d’ailleurs de la passivité de Sergio Ramos et Varane pour venir tromper Navas d’entrée de jeu (0-1, 1ere). Les hostilités étaient lancées, et le Real, pris à la gorge par le pressing adverse, attendait vingt bonnes minutes avant de réagir. Un sursaut payant. Si Asensio butait sur une belle parade d’Oblak (25e), Benzema se chargeait d’égaliser, en reprenant un bon centre de Bale (1-1, 27e).

Le Real s’effondre en prolongation

L’Atlético avait beau entamer le deuxième acte dans de bonnes dispositions, avec au passage la sortie rapide d’un Griezmann très discret, le Real prenait l’avantage peu après l’heure de jeu. La main de Juanfran sur corner n’échappait pas à l’arbitre, et Sergio Ramos exécutait la sentence avec sang-froid (2-1, 63e). Menaçant en contres, le Real semblait maîtriser les débats, mais l’Atlético trouvait les ressources pour égaliser. Diego Costa était à l’issue d’un bon mouvement et arrachait la prolongation (2-2, 79e). Trente minutes fatales au Real, qui sombrait en à peine six minutes. La superbe volée de Saul (2-3, 98e) puis la belle frappe enroulée de Koke (2-4, 104e) permettaient aux Colchoneros de remporter un nouveau trophée. Alors que Diego Simeone, suspendu, faisait le show en tribunes puis sur la pelouse, Julen Lopetegui avait le masque à l'issue d'une première au goût amer.




Le Figaro



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page