leral.net | S'informer en temps réel

L’association cristolienne « Miss Oumy à cœur ouvert » a organisé une journée de vacances ce dimanche à la Plaine des Bordes pour fédérer la population.

Chennevières : la journée de fête Plaine des Bordes fait un carton

Musique à fond, structures gonflables géantes, animations, difficile de passer à côté du parc départemental de la Plaine des Bordes sans y faire un tour. Yves-Marie habitant La Queue-en-Brie, est venu avec ses cinq enfants pour les faire jouer. « Ils courent partout, j’ai dû mal à les surveiller », s’amuse le père alors que l’un d’entre eux saute sur un gros ballon gonflable. A l’initiative de cette journée de vacances, l’association cristolienne « Miss Oumy à cœur ouvert » qui propose à l’année des aides alimentaires, lutte contre la pauvreté, la faim, l’exclusion et favorise l’insertion professionnelle.


Rédigé par leral.net le Dimanche 26 Août 2018 à 13:03 | | 0 commentaire(s)|

« Au départ, en 2008, cette journée festive gratuite était destinée aux personnes qui ne partaient pas en vacances et puis au fil du temps, elle a permis de rassembler tout le monde », explique Miss Oumy, la présidente. Chaque année, souvent le dernier week-end d’août, la manifestation réunit des milliers d’habitants venus des quatre coins du département. A l’image d’une famille de L’Haÿ-les-Roses. « Les enfants retrouvent leurs copains et peuvent s’amuser en toute sécurité. C’est une après-midi riche et diversifiée en termes d’activités », se réjouit Ratiba, entourée de son mari et de ses deux bambins.



Dix nationalités représentées en cuisine
L’an dernier, près de 3 000 personnes ont répondu présent. Un événement qui prend de l’ampleur mais demande toutefois une certaine organisation. En plus du conseil départemental et de la ville de Créteil qui met à disposition des cars pour les familles, Miss Oumy peut compter sur le soutien du marché de Rungis. Il lui fournit des stocks de viandes et autres aliments. Les repas sont préparés par plusieurs bénévoles. Et chacun veut y mettre sa touche personnelle. En effet, près de dix nationalités différentes sont représentées à travers les mets servis. Et les cuisinières peuvent être fières.

Une longue chaîne humaine s’est dessinée sur la pelouse du parc en attendant de prendre la première assiette. « Ce sont des goûts nouveaux que l’on découvre », savoure la famille Bah attablée en nombre sous les arbres. Pas question pour elle de louper cette journée. « On aime l’ambiance conviviale et on n’a pas besoin de mettre la main à la poche », souligne une mère.

La gratuité, c’est justement l’argument avancé par Miss Oumy pour convier le plus grand nombre. « On souhaite mélanger tous les peuples sans faire de discrimination envers une classe sociale », déclare la présidente.