leral.net | S'informer en temps réel

L’autre aspect sur le flou d’un 3e mandat: «Rester crédible aux yeux des institutions de prêt», selon Moussa Tine

Le flou entretenu sur la troisième candidature du Président Macky Sall, en 2024, serait fait non pas pour éviter un interminable débat, mais plutôt pour des raisons tout autres.


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Mai 2021 à 10:15 | | 0 commentaire(s)|

C’est le président de l’Alliance démocratique Pencoo, Moussa Tine qui trouve que «tout l’enjeu du pouvoir actuel, c’est de garder ce suspens-là, pour rester dans la posture de celui qui sera là au-delà de 2024, de sorte à être un débiteur crédible aux yeux des institutions de prêt».

D’où, selon l’invité de l’émission "Objection" de Sud Fm, la création de conditions pour qu’il n’y ait pas d’élections avant 2024.

La crainte, à son avis, c’est de perdre les élections locales et législatives, avec comme conséquence, la fuite des interlocuteurs qui détiennent la manne financière et qui acceptent de prêter de l’argent au Sénégal. Me Tine révèle, en outre, que les premières ressources du pétrole vont aider à payer les dettes contractées par le Président Macky Sall.

Parce que les emprunts ne se font pas, à l’en croire, sur la base des résultats économiques, mais sur des ressources futures qui seront tirées du pétrole.





Sud Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page