a
leral.net | S'informer en temps réel

« L’équipe du Sénégal peut aller jusqu’en finale », (Lamine Diack, ancien président de l’IAAF)

L’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), Lamine Diack s’est prononcé hier, sur les ondes de la Rfm, pour faire son pronostic pour l’équipe du Sénégal.


Rédigé par leral.net le Jeudi 21 Juin 2018 à 09:21 | | 0 commentaire(s)|

Sur le match contre la Pologne, Lamine Diack dit : « ce match on devait le gagner. J’ai lu beaucoup de commentaires comme celui de Sadio Mané, qui estime ‘’le travail ne fait que commencer’’. Mbaye Niang quant à lui, dit que ‘’nous avons cru en nous et le résultat est là’’. Lewandowski, capitaine polonais, dit qu’ils avaient peur de sortir… Mais là, il ne s’agit que du premier match, il faudra faire la même chose contre le Japon et la Colombie, et continuer dans cette dynamique. Nous pourrons arriver au bout. Nous en avons les moyens ».
Pour le prochain match contre le Japon, Lamine Diack est confiant et appelle à la mobilisation. « Le match contre la Pologne, on a eu une équipe qui a bien joué, qui a fait ce qu’il fallait pour gagner. Là, il faut se solidariser, être comme un seul homme, comme l’a dit Mbaye Niang. On a cru en nous et le résultat est là. Donc, l’entraîneur a une bonne équipe, solidaire. Mais cela ne fait que commencer. Ils sont dans de bonnes dispositions. Donc, personne ne doit les distraire.

Les joueurs ont besoin de concentration pour gagner le prochain match contre le Japon. L’équipe du Sénégal peut aller jusqu’en finale. Nous sommes forts au niveau de l’attaque. Nous devons laisser l’entraîneur s’organiser. Là, il verra le feeling des matchs. Le staff a vu le Japon jouer. Il sait exactement comment préparer le match. Le plus important est l’attitude. Nous avons 23 joueurs compétents. Notre ambition est d’aller jusqu’à finale et non en quart ou en demi-finale. Nous en avons la capacité
».

« Concentrez-vous et restez humbles. Le football a évolué. Il est possible de connaître et d’apprendre son adversaire avant le match. Toutes les équipes se valent maintenant. L’Allemagne a été battue. Nous avons vu la France en 2002, elle avait perdu en match d’ouverture face au Sénégal », conseille M. Diack.





L’Observateur



Cliquez-ici pour regarder plus de videos