leral.net | S'informer en temps réel

L'influence grandissante des joueurs africains en Europe


Rédigé par leral.net le Jeudi 2 Février 2017 à 10:46 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos

Merveilleuse vitrine du football sur et en dehors continent, la Coupe d’Afrique des Nations est toujours l’occasion de se rendre compte à quel point les meilleurs clubs européens ont besoin de leurs joueurs africains. Cette édition 2017 a encore fait très mal à de nombreuses formations, amputés d’éléments clés pendant un petit mois. Mais alors, quels sont les championnats les plus touchés par ces départs ? Analyse.
 
C’est en France que l’on retrouve le plus de joueurs africains ayant été sélectionnés pour la CAN (voir ci-dessous). Dans un pays où le recrutement et la formation de joueurs du continent est légion, ce sont 34 joueurs au total qui ont participé à la grande messe du football africain. Pas moins de 18 clubs sur les 20 composant la Ligue 1 ont vu au moins un élément de leur effectif partir disputer cette Coupe d’Afrique des Nations 2017 ! A la lutte pour le maintien, Angers a été le plus gros fournisseur, en laissant partir quatre de ses titulaires habituels (Karl Toko-Ekambi ; Nicolas Pepé ; Cheikh Ndoye ; Famara Diédhiou). Le plus étonnant, c’est que ce quatuor avait inscrit 15 des 19 buts du club depuis l’ouverture de la saison au moment de s’envoler pour disputer la compétition avec leurs sélections respectives.
 

Derrière la Ligue 1, on retrouve un gros contingent de joueurs évoluant en Angleterre. La Premier League a toujours fait la part belle aux talents africains, mais nombreux figurent également au sein du Championship, le second échelon anglais. Le plus beau symbole de réussite en Angleterre est Sadio Mané. Malheureux sur la séance de tirs au but avec les Lions de la Téranga, le prodige de Liverpool va faire le bonheur du club magistralement dirigé par Jurgen Klöpp jusqu’à la fin de saison, avant de revenir renforcé pour aider son pays à se qualifier pour la Coupe du Monde.
 
Parmi les autres grands noms africains évoluant au Royaume-Uni, on peut aussi citer le duo algérien Mahrez-Slimani. Ensemble, les deux Fennecs ont largement contribué à la qualification des Foxes pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Sorti prématurément de la CAN, Mahrez, élu meilleur joueur africain de l’année, voudra rapidement rebondir.
 
La Belgique est l’antichambre du football africain. Sur le modèle français, la Jupiler Pro League fait confiance à beaucoup de joueurs du continent. On en retrouve beaucoup moins en Italie et en Allemagne, alors que la Liga n’en possède quasiment aucun. Le Marocain Mehdi Carcela-Gonzalez, buteur prolifique à Grenade, est réellement impactant à la fois pour son club et son pays (14 sélections). Cette absence de joueurs africains en Espagne s’explique par la volonté du pays à former ses propres joueurs et à sa culture plus proche du football sud-américain.
 
Avec près d’une centaine de joueurs évoluant dans les huit plus grands championnats européens, la Coupe d’Afrique ne cesse d’élever le niveau d’exigence. Le peu de buts inscrits révèle à quel point les meilleures nations progressent sur le plan tactique. Toujours plus dangereux en Coupe du Monde, les pays africains, qui vont envoyer plus de représentants – 9 contre 5 actuellement – avec le passage à 48 équipes, vont devenir de plus en plus dangereux sur la scène internationale. Le football africain a de belles années devant lui.
<p>(Crédits : <a href="/https://sports.bwin.fr/fr/sports/p/stars-de-la-coupe-d-afrique  ">Infographie Bwin CAN 2017</a>)</p>
 

L'influence grandissante des joueurs africains en Europe