Leral.net - S'informer en temps réel

L’intolérance des amis de Sonko fait trembler (Par Falilou Cissé)

Rédigé par leral.net le Samedi 19 Septembre 2020 à 21:58 | | 0 commentaire(s)|

On doit avoir la même exigence, la même prudence vis-à-vis de toute personne qui prétend nous diriger. Je refuse de donner un chèque en blanc à aucun leader politique. Le Sénégal est au-dessus de tous. La meilleure façon de vendre l’image de son leader c’est d’avoir un comportement exemplaire et de lui dire la vérité […]

On doit avoir la même exigence, la même prudence vis-à-vis de toute personne qui prétend nous diriger. Je refuse de donner un chèque en blanc à aucun leader politique. Le Sénégal est au-dessus de tous. La meilleure façon de vendre l’image de son leader c’est d’avoir un comportement exemplaire et de lui dire la vérité à chaque fois qu’il le faut. Il n’existe pas une personne qui ne se trompe pas. Tout excès est nuisible. L’écrasante majorité des partisans de Sonko que j’ai entendu parler foulent en l’air consciemment les principes de respect aux valeurs qui gouvernent notre culture.
D’ailleurs, Sonko a intérêt à se méfier de beaucoup de ses militants ou sympathisants qui, de plus en plus, s’enfoncent dans le plus mauvais des chemins à savoir : l’intolérance et la virulence du verbe. Leur intolérance nous fait trembler. Pourtant, ils veulent faire la politique d’une autre façon. Sonko n’a pas le droit de lâcher ses troupes vers l’extrémisme. S’il est vrai qu’il veut changer le système, il doit avoir plus de courage, de responsabilité et de discernement.
Une question qui saute à l’esprit est de savoir, quel pays sera lé Sénégal si jamais Sonko accédait au pouvoir avec cette génération ? Je vais reprendre intégralement une partie de la réflexion de Talan Tamba Danfakha. Je cite : « Me vient en mémoire une lettre du 6 février 1770 que Voltaire aurait adressé à l’abbé Le Riche en ces termes : « Monsieur l’abbé, je déteste ce que vous écrivez, mais je donnerai ma vie pour que vous puissiez continuer à l’écrire.
Où est la garantie que nos libertés seront mieux défendues si ces mêmes intolérants qui sont dans l’opposition prennent demain les manettes du pouvoir ? Car, la victoire, la seule que nous devrions tous rechercher ce n’est pas celle que nous emportons les uns contre les autres, mais celle que nous emportons les uns avec les autres contre nos problèmes communs.
Et parmi ces problèmes les individus et leur ego surdimensionné ne doivent pas figurer. Puisque le changement, le vrai, ce n’est pas de quitter l’opposition pour aller au pouvoir, mais c’est de changer de façon de penser, de dire et de faire qui serve l’intérêt général. Que l’on soit opposant, au pouvoir ou citoyen sans partis pris.
Que Dieu bénisse le Sénégal !
Beaucoup de personnes ont des idées positives à communiquer à Sonko mais ils ont peur de le faire de peur de se faire terriblement insultées. Non ce n’est pas avec ce type, cette race de sénégalais que Sonko va changer le système. Le Sénégal que nous devons bâtir ne peut être implanté que sur le socle de nos valeurs positives.
Si on insulte les gens du pouvoir, on est un héros, un homme de valeur. Si on critique Sonko c’est comme si on blasphémait.
Falilou Cissé



Source : https://xalimasn.com/lintolerance-des-amis-de-sonk...


Titre de votre page Titre de votre page