leral.net | S'informer en temps réel

LA BULLE SONKO SE DÉGONFLE 

1- On lui demande un jour s'il était Salafiste, Sonko coincé, sort quelques jours plus tard, l'histoire des "anciens Présidents du Sénégal à fusiller. 
La Presse tombe dans le piège et oublie le thème sur le Salafisme.

2- On lui demande s'il maintient ses propos sur les Présidents à fusiller, Sonko coincé, sort brusquement lors d'un point de presse tenu le 16 octobre 2018, une fameuse histoire de 94 milliards, en prenant le soin d'accuser son ancien patron Mamour Diallo, sans nous dire que lui-même Sonko, attendait une commission de 11 milliards sur le dossier comme courtier de la famille.
La Presse tombe dans le piège et oublie les "Présidents à fusiller".


Rédigé par leral.net le Samedi 31 Août 2019 à 20:15 | | 0 commentaire(s)|

3- On lui pose des questions sur Altas, Mercalex et les 11 milliards qu'il attendait comme commission sur le dossier des 94 milliards, Sonko esquive et parle de 46 milliards sans fournir aucune preuve avec à la clef, une recente plainte bizarre qu'il sait sans objet face à la vérité qui va jaillir bientôt en plénière, suite aux conclusions de la Commission d'enquête parlementaire qu'il a boudée.

La Presse tombe dans le piège et oublie les 11 milliards de commissions que ce maître chanteur cherchait sans vergogne.

4- Face à  l'opinion qui lui réclame la preuve de ses accusations, lui qui dans un enregistrement audio, réclamait 12% de 94 milliards soit 11 milliards, Sonko esquive encore et va parler dit-il, du fer de Falémé pour faire oublier le dossier des 94 milliards dans lequel il est "l'arroseur arrosé".

La question fondemente est juste de savoir quand est-ce que la Presse demandera à ce mythomane, de mettre ses preuves sur la table et de jurer sur Saint Coran.

En vérité, Sonko est comme une bulle qui dégonfle au fil des effets d'annonce.

Il dégonfle et dégonflera encore.




Signé: Le citoyen responsable



Cliquez-ici pour regarder plus de videos