Leral.net - S'informer en temps réel

LE BUREAU DE L’ASSEMBLEE NATIONALE REFUSE L’AUDITION DES MINISTRES ET RESPONSABLES CONCERNES

Rédigé par leral.net le Jeudi 17 Septembre 2020 à 11:47 | | 0 commentaire(s)|

Le Groupe parlementaire "Liberté et Démocratie" a vivement dénoncé le refus du Bureau de l’Assemblée nationale de donner une suite favorable à sa demande d’audition des ministres et responsables concernés par les inondations et le Programme décennal de lutte contre les Inondations (PDLI). A la place des auditions, le Bureau a préféré créer une mission […]

Le Groupe parlementaire "Liberté et Démocratie" a vivement dénoncé le refus du Bureau de l’Assemblée nationale de donner une suite favorable à sa demande d’audition des ministres et responsables concernés par les inondations et le Programme décennal de lutte contre les Inondations (PDLI). A la place des auditions, le Bureau a préféré créer une mission d’information sur le problème des inondations, lors de sa réunion extraordinaire tenue le mardi 16 septembre 2020. « Le Groupe parlementaire "Liberté et Démocratie" en prend acte et tient à faire constater à l’opinion que le bureau de l’Assemblée nationale ne souhaite ni le contrôle de l’action du gouvernement ni la transparence dans la gestion des finances publiques », souligne le Président Cheikh Bara Doli MBACKE dans un communiqué. Le patron des députés du Pds estime qu’« au demeurant, le groupe parlementaire considère que cette mission d’information du bureau n’exclut nullement la pertinence et la nécessité pour l’Assemblée nationale de convoquer une session extraordinaire et d’organiser des séances d’audition publiques qui constituent le meilleur moyen pour les députés de s’informer dans l’immédiat et aux populations de se faire une idée sur la gestion des inondations et du plan décennal qui fait l’objet de vives polémiques ». « Le Groupe parlementaire "Liberté  et  Démocratie"  demeure  convaincu  que  le  meilleur moyen d’avoir des informations auprès des ministres concernés par la gestion des inondations, pour atténuer la polémique autour de l’argent dépensé dans le cadre du plan décennal et d’informer le peuple souverain, est l’organisation des séances d’audition en plénière retransmise en direct à travers les médias.  Fort de cela, le groupe se fait le devoir de saisir l’ensemble des députés de tout bord (majorité, opposition et non inscrits) pour une convocation de l’Assemblée Nationale en session extraordinaire » conclut le président Cheikh Bara Doli MBACKE



Source : https://letemoin.sn/le-bureau-de-lassemblee-nation...


Titre de votre page Titre de votre page