leral.net | S'informer en temps réel

LE MAÎTRE DU XALAM ! EL HADJ BOUCOUNTA NDIAYE: Jamais sans son Xalam, qu’il accroche toujours à l’épaule et que cachent ses larges boubous


Rédigé par leral.net le Jeudi 29 Octobre 2020 à 20:15 | | 0 commentaire(s)|

L’art de gratter sur les cordes du Xalam, El-Hadj Bocounta Ndiaye l’a appris à Thilmakha Mbakol Kajoor. C’est aussi dans cette contrée qu’est né Boucounta Ndiaye. Nous lui rendons hommage ainsi que ses amis et autres chanteurs traditionnels comme Samba Diabaré Samb, Amadou Ndiaye Samb, Ablaye Nar Samb, Kany Samb, Aly Batta Mboup, Mordiop Seck dit "James" et Demba Lamine Diouf. Samba Diabaré et Boucounta sont en effet deux maitres qui s’abreuvent à la même source, mais qui sont nés dans des terroirs différents, tout en étant tellement proches. Lui étant du Kàjoor et Samba Diabaré Samb du Djolof.

Une parenté que ne sépare qu’un fil ténu et qui leur permet de porter plus loin l’histoire de nos valeureux résistants au colonialisme. C’était en 1952 sous le regard avisé de son grand-père Amadou Dièye Samb, originaire du Baol, qui lui fit découvrir les secrets du Xalam, avant qu’il ne monte dans la capitale pour s’y initier au métier de tailleur.

Cinq ans d’apprentissage du Xalam lui ont permis de maîtriser son art en plus de s’abreuver au trésor lyrique de notre histoire, dont ses aïeux furent les gardiens de la mémoire. Des ancêtres qui lui ont transmis l’art de bien le dire afin que jamais la mémoire ne se perde ni ne meure. Il l’entretient avec objectivité sans rien omettre. Parmi ses chansons les plus connues figurent «Ndaaga Ndiaye», «Ndiouga Réle Massamba Gaye», etc.





Source:Seneplus



Cliquez-ici pour regarder plus de videos