leral.net | S'informer en temps réel

La C.O.S./M23 accuse le Pouvoir de Macky Sall d’avoir faussé le jeu du dialogue politique

Dans une déclaration rendue publique mardi et dont leral.net a reçu copie, la Commission Orientations et Stratégies COS/M23 a cru nécessaire cette rencontre entre les différents acteurs sur les questions nationales, compte tenu de l’enjeu de la stabilisation de l’espace public et socio-politique. Ceci, en vue d’asseoir un climat favorable à une gouvernance objective, qui puisse permettre de renforcer les acquis démocratiques et garantir les conditions de mise en œuvre des politiques publiques, dans le respect des principes républicains, au profit des Sénégalais.


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Novembre 2017 à 23:12 | | 0 commentaire(s)|

 Malheureusement, elle émet beaucoup de réserve quant au déroulé de ce processus de Dialogue qui, au lieu de réunir les acteurs concernés, n’a fait que les diviser davantage dans la forme comme dans le fond.
         
Pour un Dialogue qui se veut sincère et durable, la COS/M23 estime que volontairement ou pas, le pouvoir de Monsieur Macky SALL a encore réussi à déjouer les attentes par sa démarche unilatérale, en faussant tous les préalables fondant une bonne et sincère volonté de dialoguer, souligne-t-elle.

La COS/M23 trouve « inacceptable la tenue d’une rencontre de cette envergure, sans une concertation inclusive des acteurs, sur l’organisation, la gestion et le suivi de ce Dialogue de cette importance, pour assurer l’implication et l’intérêt des organisations à une suite probante et conséquente aux différentes préoccupations ».  

Autrement dit, la mise en place d’un cadre opératoire ouvert aux organisations, la rédaction commune de termes de références par les acteurs concernés, entre autres actes préalables, auraient pu garantir une bonne volonté du pouvoir en place, et maximiser les chances des résultats attendus au sortir de cette rencontre, poursuit le communiqué.

Au-delà, la COS/M23 « désapprouve foncièrement »  le débat unique véhiculé dans le cadre de ce Dialogue, et qui fait l’exclusivité des questions électorales sur l’ensemble des problématiques à discuter. Car, « cette démarche qui fausse l’aspect pluraliste de ce Dialogue, risque de reléguer au second plan d’autres sujets d’actualité aussi importants  qui tiennent les Sénégalais en haleine.

Pour la réussite d’un Dialogue national inclusif, durable et sincère, démocratique et républicain, la COS/M23 exige de Monsieur Macky SALL et son pouvoir, le respect de tous ces préalables précités, impératifs et nécessaires à sa réussite. Par ailleurs, la non-inscription de différentes questions, sources de contentieux et conflits profonds sur le fonctionnement de nos institutions, la gouvernance des deniers publics et des ressources minières, est selon nous, un motif valable de rejet de cet appel au Dialogue par le Président de la République ».  

« A l’heure où la Justice sénégalaise vit les moments les plus dramatiques de son histoire, où les politiques publiques d’emploi, de sécurité souffrent de carences graves, où la Bonne gouvernance et la transparence restent toujours en l’état de slogan, la COS/M23 dit non à un Dialogue exclusif aux questions électorales. Un Dialogue qui en réalité, ne sera encore une fois qu’un somnifère servi aux Sénégalais, pour les endormir davantage et faciliter la mise en œuvre d’agendas politiques au détriment des vrais problèmes du peuple ».

Ainsi, la COS/M23 assume ses responsabilités de sentinelles des principes, en exigeant plus de respect de la part des autorités et demande aux Sénégalais ainsi qu’aux acteurs avisés de la société civile et des partis politiques, d’avoir des postures lucides et patriotiques, afin de sauvegarder les valeurs et acquis démocratiques. 

La COS/M3 recommande au président de la République Monsieur Macky SALL et à ses alliés, de rassurer les acteurs par une démarche cohérente et logique, conséquente aux prétentions de respect, de considération et de patriotisme. Une démarche inclusive et ouverte, sincère et sérieuse, qui pose réellement les différentes préoccupations qui nous divisent, en vue de solutions durables, consensuelles et qui favorisent la stabilité sociale du pays.

Pour finir, la COS/M23 dénonce avec la dernière énergie, l’esclavagisme qui prend des proportions inquiétantes en Lybie et ailleurs en Afrique, par la vente d’hommes noirs, en parfaite violation des droits humains. La COS/M23 juge ces pratiques inhumaines et d’âge révolu, inacceptables, et demande à l’Etat du Sénégal ainsi qu’aux organisations régionales et internationales, de faire usage de toutes les dispositions nécessaires pour mettre fin à ce drame inqualifiable.

Ainsi, la COS/M23 lance un appel à l’ensemble des acteurs de Défense des Droits de l’homme, pour la constitution et l’union des forces, pour combattre cette situation qui met à terre la dignité humaine.



 
Leral.net    
 










Hebergeur d'image