La Mafia du Hadj 2017 : 641 millions de FCFA dilapidés, un méga procès avec 150 parties civiles attendu


Rédigé par leral.net le Lundi 26 Mars 2018 à 08:57 | | 0 commentaire(s)|

La mafia qui suçait les candidats au pèlerinage sera jugée dans le tribunal correctionnel dans les prochains jours. L’instruction qui a pris fin a permis de comprendre comment 641 millions de FCFA ont été volés à des pauvres pères et mères de famille.

Selon les informations de Libération, Mame Mberry Ndiaye (mandat de dépôt), Mame Faye Diop (mandat de dépôt), Cheikh Tidiane Sall (mandat de dépôt), Pape Mbagnick Ndiaye (mandat de dépôt) et Awa Bekery Bao ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel de Dakar dans ce qu’il est convenu d’appeler le scandale du Hadj 2017.

Selon nos informations, l’instruction a révélé que 600 millions de FCFA ont été volés à des pèlerins grâce à des manœuvres frauduleuses. L’affaire commence le 21 août 2017 aux alentours de 19 heures lorsque la Brigade de gendarmerie de la Foire avait été saisie téléphoniquement de ce qu’une foule de pèlerins très excités était en train d’en découdre avec un voyagiste à l’hôtel ‘’Africa Logis’’ sis àNgor.

Le transport des gendarmes a permis d’identifier la mise en cause, Mame Faye Diop, exfiltrée de justesse. L’enquête ouverte a permis d’établir l’implication de Mame Mberry Ndiaye et Cheikh Tidiane Sall, respectivement gérants des agences ‘’Mberry Travels Tours’’ et ‘’harameyni Cherifany’’dans la commission des faits reprochés à Mame Faye Diop.

Selon les renseignements recueillis dès le début de l’enquête, les plaignants étaient des candidats au pèlerinage à la Mecque, laissés en rade par les voyagistes qui leur avaient fait comprendre que les visas étaient déjà disponibles pour avoir été démarchés par un courtier du nom de Pape Mbagnick Ndiaye avec la facilitation d’un Bissau-guinéen du nom de Mamadou Thierno Diallo alors qu’ils avaient fini de verser chacun la somme de 3 millions de FCFA réclamée parles voyagistes.

L’enquête ouverte avait permis de déterminer provisoirement le nom de pèlerins à 150 et le préjudice à la somme de 541 millions de FCFA. Interpellée, Mame Mberry Ndiaye reconnaissait que bien que ne disposant pas de quota au Sénégal, elle avait la promesse d’obtenir de la Guinée-Bissau des visas et en avait fait part à d’autres voyagistes qui s’étaient regroupés autour de son agence.

Du fait du non-respect des engagements de ses partenaires à lui procurer des visas, elle n’a pu convoyer les 150 pèlerins dont 26 seulement relevaient de son quota. Elle s’engageait néanmoins à rembourser la totalité des sommes versées par les plaignants en dépit des frais occasionnés par le paiement des billets, les avances pour les logements à Médine et à la Mecque, et les réservations d’hôtels.

Mame FayeDiop, pour sa part, se disant retraitée et organisatrice au pèlerinage disposant d’un agrément depuis 2007, disait avoir été contactée par des pèlerins au nombre de 60 pour l’obtention de visas auprès de Mberry Ndiaye à qui elle a versé à cet effet la somme de 168 millions de FCFA représentant le package pour les 60 pèlerins notamment les frais de transport, les logements, taxis et toutes les charges afférentes au pèlerinage.

Elle confirmait l’achat de 60 billets par Mame Mberry Ndiaye ainsi que les versements effectués par celle-ci et un certain Moussa à leur logeur à la Mecque pour les réservations de logements. Elle terminait en s’engageant avec ses partenaires El hadj Yamar Guèye et Mberry Ndiaye à désintéresser tous les plaignants.

Quant à Cheikh Tidiane Sall, il soutenait avoir sur son quota, un surplus de 60 pèlerins qui n’ont pu obtenir indépendamment de sa volonté les visas. De son côté, Papa Mbagnick Ndiaye contestait les faits de complicité au motif qu’il n’aurait reçu que la somme de 50000 FCFA pour négocier les visas en Guinée-Bissau.

Un scandale dans le scandale Le 5 septembre 2017, un autre rebondissement a lieu en pleine instruction. En effet, le Groupement d’intérêt économique (GIE) Alharamayni Cherifayni représenté par El hadj Yamar Guèye saisissait le doyen des juges d’une plainte avec constitution de partie civile pour abus de confiance et escroquerie contre Cheikh Tidiane Sall et Mame MberryNdiaye.

Le GIE faisait savoir que son employé Cheikh Tidiane Sall, chargé d’établir la liste des pèlerins et la réception des passeports, a encaissé des sommes d’argent de plusieurs candidats au pèlerinage à la Mecque contre décharges frauduleuses ou reçus du GIE reversés à la gérante de ‘’Mberry Travels Tours’’, Mame Mberry Ndiaye, ce, à l’insu du GIE.

Avant la commission des faits dénoncés, le GIE avait trouvé un accord avec l’agence de voyage dirigée par Mame MberryNdiaye pour le transport de ses pèlerins moyennant la somme de 100,2 millions de FCFA. Malgré ses engagements, la dame ne s’est pas acquittéé de ses obligations pré- existantes, mais, mieux, elle a utilisé l’argent à d’autres fins.
En exécution d’une délégation judiciaire pour neutraliser toutes les personnes impliquées dans cette mafia, la Section Recherches de Dakar cueillait Awa Bekery Bao.

Cheikh Mbacké Guissé (Libération)