Leral.net | S'informer en temps réel

La grenade, fruit miraculeux et symbole de fertilité

Rédigé par leral.net le Mardi 7 Janvier 2020 à 13:31 | | 0 commentaire(s)|

Vous voulez un bébé depuis longtemps, mais le test de grossesse reste obstinément négatif? Même si les médecins vous ont assuré que vous n'avez aucun problème physiologique à cause duquel vous ne pouvez pas tomber enceinte, ce moment est retardé. Les spécialistes de la médecine naturelle vous aideront et vous dévoileront certains traitements naturels qui vous aideront à devenir une maman heureuse, même après l'âge de 35 ans.


La grenade, fruit miraculeux et symbole de fertilité
La grenade, ce délicieux fruit aux graines sucrées et acidulées, est un symbole de fertilité et de fécondité dans de nombreuses cultures traditionnelles. Découvrez comment cette petite bombe de nutriments bienfaiteurs agit sur la fertilité des femmes comme des hommes.

Le nom « Grenade » vient du latin granatus qui signifie « riche en grains ». Dans certains pays on va même jusqu’à répandre ces graines devant les mariées pour rendre leur union fertile. Il améliore la fertilité chez les femmes en augmentant le flux sanguin vers l'utérus et en favorisant l'épaississement des parois de l'utérus, ainsi que la qualité du sperme. En outre, il aide au développement sain du fœtus. Le grenadier est très riche en antioxydants. Plusieurs études ont montré qu’un apport suffisant d’antioxydants par l’alimentation permettaient :
– de prévenir les fausses couches à répétition,

– d’améliorer la qualité des cellules des spermatozoïdes et des ovules,

– d’augmenter le nombre et la mobilité des spermatozoïdes.

– de permettre une bonne interaction entre les spermatozoïdes et les ovules,

– de favoriser l’implantation et le développement de l’embryon.

Faire une fine poudre avec les graines de grenade et l'écorce. Mélangez-les en quantités égales et conservez-les dans une bouteille hermétique. Dissolvez une demi-cuillère à café dans un verre d'eau tiède et buvez-la deux fois par jour pendant plusieurs semaines.



Florence Bayala



Titre de votre page Titre de votre page