leral.net | S'informer en temps réel

La ligne 213 de Dakar Dem Dikk : une «fournaise» qui provoque la colère des usagers

Lancé en fin 2017, la ligne 213 de Dakar Dem Dikk (Rufisque-Dieuppeul) a été un soulagement inestimable pour nombre d’usagers. Avec ses multiples détours possibles, beaucoup de voyageurs peuvent l’emprunter à partir de leur coin reculé, parfois enclavé. Seulement, les retards sont devenus de plus en plus criant, les bus toujours bondés parce que le nombre de bus est insuffisant.


Rédigé par leral.net le Mercredi 23 Mai 2018 à 00:41 | | 0 commentaire(s)|

Plus d’une heure passée à la gare routière de Rufisque à attendre la ligne 213 qui relie Rufisque et le terminus de liberté 5. Les usagers sont plus excédés par cette matinée de ce mardi 22 mai et n’ont pu contenir leur courroux vis-à-vis du chauffeur et du receveur. Le retard accusé n’est pas du goût des passagers.

Cela paraissait d’ailleurs paradoxal puisque d’habitude au lendemain des fêtes les retards sont causés par les bouchons. Ce matin par contre la circulation était fluide. Les usagers ont donc du mal à comprendre ce grand retard accusé par le bus 213.

Mais selon nos informations, ce retard est dû à un problème de carte Rapido pour le passage du péage. En tout cas peu importe la raison, les clients n’ont pas supporté ce mauvais coup à eux fait par la ligne 213. De ce fait la consternation et la surprise étaient la chose la mieux partagée sur le visage des passagers quand un des employés a révélé : «nous avons une seule carte Rapido pour la rotation de nos bus». Une information qui mis Modou Dia, client abonné à Dakar Dem Dikk, dans tous ses états. «J’ai un abonnement mensuel de 15 000 F et vous me dites que votre plus belle excuse est que vous n’avez qu’une carte Rapido», se lamente-t-il.

Modou dit être venu au terminus depuis 08h et ce n’est qu’après quasiment 09h 20 que le bus est arrivé. A son avis, une société nationale comme DDD ne doit pas détenir une seule carte Rapido au niveau des terminus. Comme c’est le cas, en conséquence, la société devrait avoir l’élégance de puiser dans sa caisse pour régler le péage. La colère de notre interlocuteur vient de ce qu’il avait des courses urgentes à faire.

Mais une fois le chargement fait, il a suffi de deux arrêts pour que le bus soit bondé. Dans le bus, les voyageurs, à l’unisson se plaignent de cette attente interminable, ce retard insupportable. Les uns s’adressant au receveur et les autres au chauffeur leur demandent de porter les doléances, leur frustration à la hiérarchie pour que les mesures soient prises que cet état de choses soient résolus. «J’ai fait au moins 1h à vous attendre», c’est le refrain que l’on entendait par endroits dans le bus 213. Les clients disent avoir subi des préjudices d’ordre moraux, financiers voire sanitaire résultant directement de ce retard et de la surcharge qui s’en est suivie.

Un bus bien bondé

En effet, le bus plein à craquer, les voyeurs suffoquaient à tel point qu’un homme du 3è âge fit un malaise. Tombé dans les pommes, le vieilli assisté pour descendre avait même quelque peu perdu l’orientation puisque ne sachant pas exactement où il était. Ce n’est qu’arrivé à quelque encablure de de l’hôpital Nabil – Chucaire que le vieil homme a retrouvé ses esprits.

Etant donné l’importance de cette ligne, il faut une meilleure répartition des bus, réduire l’intervalle de temps entre les départs, veiller à ce que les bus qui empruntent l’autoroute à péage aient d’autres cartes Rapido et qu’ils n’aient pas besoin d’attendre celui qui a une carte.

Itinéraire

LIGNE 213 Rufisque – Dieuppeul

Gare de Rufisque – HLM SIPRES – ZAC Mbao – Rufsac – Garage Malien – Cité Ndéye Marie – Mbao – RN1-Autoroute à péage – Patte d’Oie –Marché Grand Yoff – Police Grand Yoff – Rond-Point Liberté 6 – 2 voies Liberté 6 – Rond-Point JVC – Terminus Dieuppeul.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos