leral.net | S'informer en temps réel

La mendicité: Un «métier » qui rapporte gros durant le Ramadan

Vue par les Sénégalais comme un manque d’alternative face à la pauvreté, la mendicité est pour les mendiants, la meilleure façon de subvenir à leurs besoins. Devenue leur gagne-pain, ils s’exposent de manière flagrante dans les rues. Jugée déplorable par nombre de Sénégalais, cette pratique, considérée comme signe d’extrême pauvreté, leur assure pourtant une vie «décente». Et le Ramadan étant un mois par excellence de solidarité et de partage, les mendiants ne se plaignent pas.


Rédigé par leral.net le Jeudi 29 Avril 2021 à 09:40 | | 0 commentaire(s)|

La mendicité: Un «métier » qui rapporte gros durant le Ramadan
Cette jeune femme au teint clair préfère le mois béni du Ramadan, qui est pour elle, le meilleur mois de l’année. «J’adore le mois de Ramadan ; je l’attends chaque année avec impatience parce que c’est le moment où je reçois beaucoup plus d’argent et de denrées (alimentaires surtout, ndlr). Les gens font plus attention à moi durant le Ramadan. J’ai une fois obtenu, en une seule journée, 11 mille francs Cfa et beaucoup de sucre et de lait caillé», s’enthousiasme Fatma.

Autre zone, même réalité ! Au niveau de «Bountou Pikine», c’est un défilé incessant de gens qui distribuent des repas à des mendiants assis en face du Complexe Culturel Léopold Sédar Senghor.

«Il n’y a pas beaucoup de différence entre ce que je reçois hors Ramadan et maintenant. Le seul changement, c’est à l’heure du «ndogou» où je reçois beaucoup de nourriture de la part des passant», explique Pape Ndao, un handicapé moteur rencontré à «Bountou Pikine» et originaire de Kaffrine.




Sud Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page