leral.net | S'informer en temps réel

La pauvreté, le désœuvrement des jeunes, l’alcool, la toxicomanie, les maladies mentales: Ces racines de la criminalité au Sénégal

Seydi Gassama prône pour le débat sur les causes profondes du fléau de la criminalité au Sénégal. «Je crois qu’aujourd’hui, au Sénégal, le débat ne doit plus être de dire : «on ramène la peine de mort». Le débat doit être de dire : «attaquons-nous aux causes profondes de la criminalité», indique-t-il. Avant de renchérir sur ses origines : «Les causes profondes de la criminalité, on les connaît. Evidemment, c’est la pauvreté, c’est le désœuvrement des jeunes, c’est l’alcool, la toxicomanie, c’est les maladies mentales. Ce sont toutes ces questions-là, qui constituent en réalité de grands problèmes pour la criminalité».


Rédigé par leral.net le Vendredi 1 Octobre 2021 à 11:21 | | 0 commentaire(s)|

La pauvreté, le désœuvrement des jeunes, l’alcool, la toxicomanie, les maladies mentales: Ces racines de la criminalité au Sénégal
Concernant la situation générale de la peine de mort, le droit-de-l’hommiste fera constater que «la tendance, aujourd’hui au niveau mondial, va vers l’abolissement. En Afrique, chaque année, nous avons deux ou trois pays qui abolissent la peine de mort. Le dernier pays à abolir la peine de mort, c’est la Sierra-Léone». Ce qui, l’amènera à dire que, pour notre pays, connu pour son engagement pour le respect des droits humains, «le Sénégal ne peut plus revenir en arrière ; ce n’est pas possible. Le pays est connu mondialement pour son combat pour le respect de la vie humaine».

D’ailleurs, rappelant l’histoire de la peine de mort au Sénégal, il souligne : «La peine de mort, depuis l’indépendance du pays, alors qu’elle existait, seulement deux personnes ont été exécutées. Elles n’ont pas été exécutées parce qu’elles ont tué un citoyen lambda, des citoyens lambda ont été tués au Sénégal dans le cadre de la criminalité, mais les deux personnes qui ont été exécutées, l’ont été parce que l’un a assassiné un homme politique important, Demba Diop, qui était un baron du pouvoir de Léopold Sédar Senghor. Et l’autre qui a été exécutée, l’a été pour un attentat contre Léopold Sédar Senghor», se souvient-il.






Sud


Titre de votre page Titre de votre page