leral.net | S'informer en temps réel

La réponse de Awa Niang: "J'ai pas le temps de parloter"

A Pikine, la présidente départementale des femmes de BBY subit une fronde. Ses camarades de Mbao déclarent ne plus la reconnaître comme leur responsable, pour une affaire d'argent qu'elle aurait détourné. La député Awa Niang leur a répondu.


Rédigé par leral.net le Lundi 23 Octobre 2017 à 11:11 | | 0 commentaire(s)|

La responsable de l'APR de la commune de Dalifort, qui présidait hier à une assemblée générale, a botté en touche. "L'heure et à l'unité et je travaille dans ce sens. Mon travail ne me permet pas de m'attarder sur des détails. Je fais de mon mieux pour pêcher dans les rangs de l'opposition. Réélire le chef de l'Etat est notre mission. Je lance un appel à toutes les femmes de Pikine à travailler, la main dans la main, pour notre triomphe.

L'heure est au travail. Je n'ai pas le temps de parloter", a dit la parlementaire, qui a lancé à ses détracteurs : "Je ne suis pas la trésorière du département pour détourner de l'argent. S'il y a des fonds qui ont été détournés, on n'a qu'à les demander aux responsables des femmes qui avaient la charge de cela. C'est juste des propos discourtois, à la limite même une campagne de désinformation à mon égard."

La députée a aussi tenu à préciser qu'elle a été bien élue. Ce poste de présidente des femmes de Pikine, elle le doit à la confiance des 16 autres responsables de Pikine de la coalition. "J'ai été élue par les femmes de Pikine. Mon statut me permet de rendre compte à qui de droit, quand il y a un problème dans le département ", a conclu le deuxième questeur de l'Assemblée nationale.

Enquête