leral.net | S'informer en temps réel

La vente de cartes du PDS se termine en bataille rangée

Le torchon brûle entre frères libéraux de Rufisque, qui sont plus que jamais à couteaux tirés. Des incidents ont émaillé ce week-end, dans le quartier de Dangou, la réunion de coordination de vente des cartes de membres du Parti démocratique sénégalais (Pds). Une réunion qui a été perturbée par des éléments supposés appartenir au camp du maire de Rufisque Ouest. Démissionnaire de ce parti depuis 2017, Alioune Mar nie catégoriquement les faits.


Rédigé par leral.net le Mardi 5 Octobre 2021 à 11:16 | | 0 commentaire(s)|

La vente de cartes du PDS se termine en bataille rangée
« C’est Alioune Mar et Mamadou Ndoye qui sont derrière ces actes de barbarie perpétrés ici à Dangou ». Le coordonnateur du Parti démocratique sénégalais (Pds) dans la commune de Rufisque Nord, Issa Paye, se veut formel. Il pointe un doigt accusateur en direction du maire de Rufisque Ouest, suite aux chaudes empoignades notées ce dimanche après-midi au cours de l’installation de la commission locale de vente des cartes à Dangou. « Nous étions en train de procéder tranquillement à la mise sur pied de la commission de vente des cartes de notre parti lorsque des gros bras ont fait irruption pour tenter de disperser la foule. Cette tentative de sabotage ne saurait prospérer », a protesté le mandataire départemental du Pds pour les élections locales.

En phase opérationnelle de vente des cartes et de renouvellement des structures, la fédération départementale du principal parti d’opposition, dit jouer la carte de la sécurisation pour donner de réelles chances à leur candidat Karim Meïssa Wade, d’accéder au pouvoir en 2024. D’ailleurs, la fédération départementale avait reproché, lors d’une réunion tenue vendredi, à Alioune Mar, de vouloir profiter du contexte actuel de renouvellement des structures pour déstabiliser le parti à Rufisque.

Une démarche de l’ancien frère libéral transhumant largement décriée par l’ensemble des onze coordinateurs de sections, les responsables des femmes et des jeunes de l’Ujtl et des mouvements de soutien Karimistes. « Le processus est dans sa phase opérationnelle. Cependant, des personnes s’agitent pour porter, à tort, de fausses allégations à l’encontre de responsables du parti à Rufisque, plus particulièrement du frère Daouda Niang.

Nous rappelons pour attirer l’attention de la direction du parti que les tentatives de manipulation sont initiées par certains responsables regroupés dans une structure illégale dite fédération, qui ont tourné le dos au parti avec leur mentor Alioune Fall Mar depuis 2017. Ils veulent profiter du contexte actuel de vente des cartes et de renouvellement des structures, pour s’accaparer du maximum de cartes du parti, avec un seul objectif : la déstabilisation du parti à Rufisque, surtout à Rufisque Ouest où le Pds a remporté les dernières élections municipales et départementales, faisant de Daouda Niang le maire depuis 2002
», a vigoureusement dénoncé Issa Paye, en marge d’une réunion des onze sections composant les fédérations de Rufisque et Bargny.

Issa Paye et compagnie se disent décidés à travailler avec les commissaires et superviseurs pour un déroulement correct des opérations de vente des cartes.

La gestion du parti par Daouda Niang décriée

D’ailleurs, tient-il à informer, une commission locale de vente des cartes est déjà installée dans cette section de Rufisque Ouest. Cela s’est fait, précise-t-il, sous la supervision du « frère » Timothée Boissy, en présence du commissaire politique, le « frère » Sidy Ndjéguene. Le tout aurait été exécuté conformément aux dispositions arrêtées par la commission nationale de vente des cartes et de renouvellement des structures.

« Nous n’accepterons aucun changement des membres de ladite commission ou tout autre grief qui nuirait fondamentalement au travail remarquable du coordonnateur Mamadou Ndiaye. Le parti est certes ouvert à tous les militants mais nous avons l’obligation de le sécuriser, car le Pds est le seul instrument qui permettra de réaliser le destin présidentiel de Karim Wade en 2024. Les résidus militants de Oumar Sarr à Rufisque qui sont au service du régime finissant de Macky Sall, n’auront aucune chance pour leur forfaiture », charge à nouveau le coordonnateur du Pds à Rufisque Nord.

Cette réaction des libéraux de Rufisque fait suite à une sortie dans la presse, d’une frange de « libéraux » qui ont fustigé une démarche jugée cavalière du coordonnateur Daouda Niang. La fédération parle d’une tentative de déstabilisation des bases du Parti démocratique sénégalais. Une opération initiée par un groupe de comploteurs, avec à leur tête, le maire de Rufisque Ouest Alioune Mar, qu’ils accusent d’être la tête pensante.

Les libéraux regroupés au sein du Collectif départemental des responsables fédéraux de Rufisque (Cdrfr), sont montés au créneau en milieu de semaine, pour décrier la gestion de la Fédération par le maire Daouda Niang. Contacté, Alioune Mar a réfuté ces allégations. « J’ai démissionné du Pds depuis 2017. Je ne suis mêlé ni de près ni de loin à ces agissements. Je n’ai rien à voir avec ces incidents », a répondu au bout du fil, le maire de Rufisque Ouest.







Le Témoin

Ndèye Fatou Kébé

Titre de votre page Titre de votre page