leral.net | S'informer en temps réel

Lancement officiel du 9e Tournoi de Lutte Africaine de la CEDEAO : de passionnants combats en perspective et six trophées à remporter

Après trois ans d’absence, le TOLAC, le tournoi de lutte africaine de la Communauté Economique de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a débuté, ce jeudi 4 novembre 2021, dans la splendide Arène nationale de lutte de Dakar (Sénégal) de 22 000 places assises. Ceci, grâce à la détermination de M. Macky Sall, président de la République du Sénégal et de Jean Claude Kassi Brou, Président de la Commission de la CEDEAO.


Rédigé par leral.net le Samedi 6 Novembre 2021 à 09:10 | | 0 commentaire(s)|

Lancement officiel du 9e Tournoi de Lutte Africaine de la CEDEAO : de passionnants combats en perspective et six trophées à remporter
Le tournoi a été officiellement lancé par Matar Bâ, Ministre des Sports du Sénégal, en présence de son homologue du Niger, Adamou Sékou Doro, de Dr. Siga Fatima Jagne, Commissaire aux Affaires Sociales et Genre de la Commission de la CEDEAO, de M. Franchis Chuks Njoaguani, Directeur du Centre de Développement de la jeunesse et des Sports de la CEDEAO, de Dr. Bolanlé Adetoun, la Directrice du Centre de la Cedeao pour le Développement du Genre, de certains Ambassadeurs et Représentants des institutions internationales, de nombreuses personnalités et de plusieurs invités.

Dans son allocution le ministre Matar Bâ a souligné que l’édition 2021 du TOLAC est placée sous le signe du brassage et de l'intégration de la jeunesse de la Communauté de l’Afrique de l’Ouest, sur le plan sportif et culturel.

Ce tournoi, a indiqué M. Bâ, qui est plein d'enjeux pour toutes les équipes participantes, est un cadre approprié qui permettra aux différents lutteurs et encadreurs de se retrouver dans le « fair play », d'échanger et de partager des moments forts, avec l'espoir que les uns et les autres apprécieront positivement, malgré le contexte sanitaire difficile de la pandémie de la Covid-19.

Pour la Commissaire chargée des Affaires sociales et Genre de la Commission de la CEDEAO, Dr. Siga Fatima Jagne, les défis financiers auxquels la Commission est confrontée, en ce qui concerne le financement de tous ses programmes de développement louables au profit des citoyens de la Communauté, appellent à une refonte du tournoi, notamment en associant les partenaires et le secteur privé à s’engager dans le financement des futures éditions, afin de garantir non seulement sa pérennisation mais aussi sa projection au-delà de l’Afrique de l’Ouest.

L’une des innovations porte sur la rotation annuelle de l’organisation du tournoi entre tous les États membres. « Les États membres qui souhaitent accueillir et organiser le tournoi, doivent adresser une demande à la CEDEAO et démontrer la capacité technique et logistique à organiser le TOLAC. Ce nouveau format offre à tous les États membres des chances égales d’accueillir et d’organiser le tournoi. Il crée une visibilité locale et une valeur économique ajoutée pour le pays hôte et encourage les pays à développer les infrastructures nationales et locales de lutte traditionnelle, tout en promouvant la pratique de la lutte africaine dans tous les États membres» a déclaré la Commissaire Jagne.

« Une autre innovation que nous espérons introduire dans un avenir proche, est la pleine participation des femmes au tournoi car la lutte traditionnelle est pratiquée dans les villages, aussi bien par des hommes que par des femmes », a-t-elle ajouté.

Les compétitions de cette 9e édition du TOLAC ont commencé dans l’après-midi de ce jeudi 4 novembre 2021 et prendront fin dans trois jours. Le TOLAC met en jeu cinq trophées individuels, un trophée pour le champion par équipe, ainsi que plusieurs autres prix, pour la soixantaine de participants venus de dix pays membres de la CEDEAO.


Titre de votre page Titre de votre page