leral.net | S'informer en temps réel

Le CNRA donne un coup de pouce aux producteurs

Le Conseil National de Régulation de l'Audiovisuel (CNRA) tient depuis hier, un atelier technique de formation sur les normes de création et de production de contenus à l'intention des réalisateurs et producteurs.


Rédigé par leral.net le Mercredi 26 Avril 2017 à 12:43 | | 0 commentaire(s)|

Le CNRA donne un coup de pouce aux producteurs
Le CNRA donne un coup de pouce aux producteurs
Le Conseil national de Régulation de l'Audiovisuel (CNRA) a tenu hier son 4e atelier technique de création et production de contenus à l'intention des réalisateurs et producteurs. La rencontre a pour but d'échanger sur le contenu et la qualité des sketchs diffusés durant le mois de Ramadan. La rencontre réunit une trentaine de participants, responsables de la réalisation au sein des télévisions, producteurs indépendants, artistes comédiens et techniciens. Dans le but de formuler des normes sur les dimensions suivantes qui entrent en compte dans la création et la production des contenus: la sémiologie, le scénario, la réalisation technique, la place de la publicité.

Les échanges ont porté sur la qualité des contenus diffusés par les télévisions et leurs responsabilités. D'après le comédien Ibrahima Mbodj alias Lamarana, lui et ses camarades doivent accepter qu'il existe des manquements dans le contenu, sur le plan artistique, sur le plan de la réalisation. "J'attends beaucoup de choses de cette rencontre parce qu'être dans un séminaire qui regroupe des experts comme Mamadou Baal, Khar Fall, Tapha Diop est pour moi une chance. Cela va nous permettre de comprendre les réalités mais surtout d'améliorer notre travail", a-t-il dit.

Pour lui, si le Cnra organise depuis 2015 des séminaires, c'est dû au manque de qualité des sketchs produits et diffusés durant le mois du Ramadan. C'est pourquoi, poursuit-il, "cette année, je n'ai pas réalisé mon film sur le Ramadan diffusé sur Canal+ ou sur les autres chaines africaines. Donc, cela mérite réflexion de notre part, nous, acteurs et producteurs".

Selon Jane Lopy Sylla, membre du CNRA, ils en sont à leur 4e rencontre autour des productions de télévision. C'est que, depuis 2015, ils ont constaté un nombre incalculable de sketchs pendant le Ramadan et sur pratiquement toutes les chaïnes. "On a été interpellé par la qualité du contenu de ce qu'on voyait dans ces sketchs, par exemple dans un ndogou, quelqu'un met le pied dans la nourriture ; c'est choquant. Ce sont des éléments objectifs et qui n'ont pas été créés par le Cnra mais qui ont été vus à la télévision et les médias ont aussi un rôle éducatif. Si la population aime cela, il faut le faire avec de la qualité".

Par ailleurs, de l'avis de l'expert audiovisuel Mamadou Baal, un contenu audiovisuel doit servir à quelque chose, à chaque fois qu'on montre un programme. "Un contenu doit servir à la formation de quelqu'un de façon insidieuse ; il faut que cela soit utile", a-t-il conclu.

Enquête



Cliquez-ici pour regarder plus de videos