leral.net | S'informer en temps réel

Le PDS appelle l’armée, la gendarmerie et la police aux côtés du peuple


Rédigé par leral.net le Jeudi 5 Avril 2018 à 10:27 | | 0 commentaire(s)|

Analysant le projet de loi portant révision de la Constitution imposant un parrainage de 1% des électeurs inscrits, le Comité Directeur du PDS fustige la décision "inique du gouvernement qui, après avoir fait voter des modifications de la Constitution par référendum, tente encore de nouvelles modifications qu’il soumet à sa majorité mécanique, dans l’unique but de contrôler les candidatures à l’élection présidentielle", dans un communiqué.

Réuni le mardi 3 mars, le comité est convaincu que dans la manipulation envisagée pour contrôler les candidatures, Macky SALL introduit :
- la centralisation de toutes les opérations électorales par le Ministère de l’Intérieur tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays
- l’interdiction d’utiliser l’effigie d’une personne
- la modification des conditions de recevabilité des candidatures à l’élection présidentielle.

« L’objectif caché est d’empêcher la candidature de Karim WADE, en contestant son inscription sur les listes électorales alors que  pourtant, qu’il n’a jamais été privé de quelconque de ses droits civils, civiques et politiques », éclaire Omar Sarr et ses camarades.

Le Comité Directeur demande au peuple sénégalais de " s’opposer par tous les moyens, à cette inacceptable tentative de Macky Sall de soumettre les institutions, en transformant notre démocratie en un système autoritaire au service exclusif de la famille, du clan, des amis et d’obtenir par la force, un improbable second mandat ".

Dans ledit communiqué, il a aussi appelé toutes les forces de sécurité " à la retenue et les invite à être du côté du peuple qui exerce ses droits constitutionnels à la marche pacifique". Il demande également aux juges "qui rendent la justice au nom du peuple, de prendre leurs responsabilités et d’exercer les devoirs de leurs charges dans le strict respect du peuple et de la loi au lieu d’être le bras armé d’un pouvoir politique en phase terminale".



Cliquez-ici pour regarder plus de videos