leral.net | S'informer en temps réel

Le Président Macky Sall à l’opposition: « Nous devons discuter »


Rédigé par leral.net le Samedi 2 Septembre 2017 à 12:52 | | 0 commentaire(s)|

Le Président Macky Sall à l’opposition: « Nous devons discuter »
« En ce jour de pardon », selon ses propres termes, le Chef de l’Etat a tendu la main à l’opposition et à toute la classe politique, a appris pressafrik dont l’information est reprise par Leral.net.

« Il y a un an et demi, j’avais lancé le 28 mai 2016, la journée nationale du Dialogue. Je reste ouvert au dialogue. Je suis un homme d’ouverture et je pense que ce pays nous ne pourrons pas le construire sans nous parler les uns et les autres », a dit Macky Sall.

Abordant les élections législatives du 30 juillet dernier, le président de la République de tempérer : « Il est vrai que par moments, il y a des tensions naturelles liées à des élections. Ce sont des moments intenses de compétitions. Une fois que cette compétition est derrière nous, nous devons pouvoir et j’en profite pour lancer un appel à la classe politique, déjà évaluer ensemble le processus que nous venons de vivre concernant les élections législatives et anticiper sur ce qui va venir, puisque nécessairement, il y aura des choses à modifier ».

« Nous avons vu la difficulté des 47 listes, si nous ne prenons pas des mesures particulières par rapport à un certain nombre de situations, il arrivera un moment où il sera impossible d’exercer le vote, parce que nous serons dans une confusion totale et généralisée », a-t-il soutenu.

Toutefois, le successeur de Wade s’est voulu très clair : « Nous devons discuter, échanger sur l’amélioration continue du système électoral sénégalais, qui fait partie des meilleurs systèmes africains. Il ne faut pas que nous nous auto-flagellions, le Sénégal est une démocratie de référence avant même que je ne sois à la tête du pays. Et, cela va continuer. Personne ne peut remettre en cause ces processus qui sont ancrés, qui sont aujourd’hui des acquis de notre pays. Maintenant, il faut que les uns et les autres puissent accepter de se parler et je tends la main à la classe politique ».

Reste à savoir quelle sera la réaction de l’opposition.








Hebergeur d'image