leral.net | S'informer en temps réel

Le Président Sall se réveille : Le PUDC, une gouvernance locale, participative et intégrée


Rédigé par leral.net le Mercredi 8 Juillet 2015 à 08:46 | | 7 commentaire(s)|

Le Président Sall se réveille : Le PUDC, une gouvernance locale, participative et intégrée
C'est avec une très grande satisfaction interne que nous accueillons, le lancement officiel du Programme d'Urgence de Développement Communautaire (PUDC), par le chef de l'Etat. En effet le Président vient de comprendre, les attentes des sénégalais et la configuration socio-économique de la nation. Ce programme n'est pas un vœu anodin, c'est une demande sociale, une promesse électorale. C'est une stratégie intensive de réduction de la pauvreté dans les localités les plus vulnérables. C’est un bon moyen de lutte contre les inégalités sociales et un facteur incontournable pour la promotion de la solidarité nationale.

Selon le Président Macky SALL, « la phase initiale du programme permettra de construire et de réhabiliter 3050 Km de pistes rurales, de construire et de réhabiliter 250 forages et châteaux d'eau pour desservir 1016 villages, électrifier 325 villages et de mettre à disposition plus de 5000 équipements ruraux, notamment des décortiqueuses et des batteuses pour l'allègement des travaux ruraux ».

C’est si bien dit. Par contre, au préalable, il faut une organisation administrative locale, solide, sous forme de coopérative avec une participation financière symbolique des principaux acteurs locaux, la population cible. De même il faut développer le programme avec des projets qui s’inscrivent dans la durabilité, avec une vision futuriste de réhabilitation et de reconstruction économique dans le but de promouvoir l’autonomie dans la gestion et l’autosuffisance dans la production. Il faut également impliquer dans cette initiative, les organismes de micro finance, les rapprocher avec les populations locales démunies, les inciter à la création de produits financiers accessibles à moindre coût et leur demander de promouvoir la mutualité dans le financement des microréalisations locales.

Une telle vision passe par les collectivités ; qui parle de développement communautaire implique impérativement l'autorité déconcentrée et l'autorité locale décentralisée. Donc ils seront les réceptacles d'une telle politique et les bras séculiers de l'Etat pour promouvoir et développer la stratégie dans les cellules communautaires de base, les quartiers, les associations, les GIE, etc. De même quand on parle de développement communautaire on sous-entend implication des populations locales, participation sociale, centralisation de la population cible, une gouvernance transparente, participative et intégrée.

Le développement communautaire c'est la clef de la réussite de toute politique publique d'un pays pauvre, le cas échéant de l'émergence des pays sous développés. Toutes les politiques publiques qui s'inspirent des modèles occidentaux n'ont aucune chance de réussite (GOANA, PSE, AGROBUSINESS, etc.). Donc le développement communautaire, c'est un tout et pour qu'il y ait succès il faut de la patience, une révision à la baisse de l'ambition des jeunes sénégalais, force vive de la nation, un brin de patriotisme, de civisme et beaucoup d'amour et d'entraide entre les Sénégalais.

C'est ce qu'il faut pour le Sénégal le retour à la stratégie offensive de feu Mamadou DIA, croire à la capacité des Sénégalais, partir du petit pour aller vers le grand c'est-à-dire, partir des microréalisations locales pour aller vers les macro-projets, promouvoir nos valeurs et pratiques sénégalaises, se mettre au travail à la base, donner aux jeunes la chance et l'habitude de s'investir dans leur localité, renforcer nos liens de cousinage et de voisinage. Et un point important ; l'abandon des appartements privés pour un retour à la vie en famille dans les cellules communautaires de base.

Tonton Pape
Diplômé d’Etat en Ophtalmologie
Diplômé en 3ème cycle en Santé Publique
A la Fac Médecine Dijon



Cliquez-ici pour regarder plus de videos