leral.net | S'informer en temps réel

Le Sénégal et la France à la mène

Le Sénégal et la France co-présideront la Conférence de financement du Partenariat mondial pour l’éducation.


Rédigé par leral.net le Samedi 23 Septembre 2017 à 14:20 | | 0 commentaire(s)|

Emmanuel MACRON sur le perron de l’Elysée avec Macky SALL président de la République du Sénégal.
Emmanuel MACRON sur le perron de l’Elysée avec Macky SALL président de la République du Sénégal.

L’annonce de ce parrainage conjoint  entre le Sénégal et la France de la Conférence de financement du Partenariat mondial pour l’éducation a été faite par le Président sénégalais Macky Sall et le Président français Emmanuel Macron lors d’une réunion de haut niveau sur le financement de l’éducation organisée à l’ONU.

« Le Partenariat mondial pour l’éducation a investi de façon substantielle dans l’éducation, aidant ainsi 72 millions d’enfants supplémentaires à aller à l’école primaire depuis 2002, y compris au Sénégal Nous sommes honorés d’accueillir la prochaine Conférence de financement du GPE à Dakar, et nous nous réjouissons de continuer notre étroite collaboration avec le GPE », a déclaré Macky Sall, Président du Sénégal. Qui annonce dans la même foulée, que la Conférence de financement aura lieu le 8 février 2018 à Dakar, Sénégal.

Ce sera la première fois qu’un pays donateur et un pays en développement parraineront ensemble une conférence de financement du GPE, symbolisant ainsi l’esprit du partenariat, véritable essence du GPE.

Le Président Macron a souligné qu’une de ses priorités absolues était d’investir dans l’éducation. « J’appelle la communauté internationale à se joindre à nous en février 2018 à Dakar pour la Conférence de financement du Partenariat mondial pour l’éducation, que la France co-présidera avec le Sénégal », a dit M. Macron.

L’événement de Dakar rassemblera les bailleurs et pays en développement partenaires, le secteur privé, les fondations philanthropiques, la société civile et les organisations internationales, pour annoncer leurs engagements en soutien à l’éducation dans les pays en développement.

La Conférence de financement du GPE cherche à mobiliser 3,1 milliards de dollars pour la période 2018 – 2020 : il s’agit de soutenir l’éducation de 870 millions d’enfants dans 89 pays en développement dans lesquels vivent 78 % des enfants non scolarisés dans le monde.

Il y a actuellement 264 millions d’enfants et de jeunes non scolarisés dans le monde, et six enfants sur dix, soit 617 millions, sont scolarisés, mais ne bénéficient pas d’un apprentissage suffisant pour rompre le cycle de pauvreté, de mauvaise santé et d’inégalité sociale.

Bien que la part d’aide internationale à l’éducation ait diminué depuis six ans, les dirigeants du monde entier reconnaissent l’urgence que représente le fait d’inverser cette tendance. La France est un bailleur du GPE depuis 2005. Avec le soutien du GPE depuis 2006, le Sénégal a fait d’énormes progrès d’investissement dans l’éducation, qui représente désormais 24 % de ses dépenses publiques.



Amayi Badji, magazine REUSSIR









Hebergeur d'image