leral.net | S'informer en temps réel

« Le chômage est une calamité sociale à combattre », selon le PM

« Les jeunes ont besoin d’un espace professionnel afin de faire épanouir leurs capacités, de devenir conscients de leur dignité et être aptes à affronter leurs destins », a dit le Premier ministre du Sénégal, Mahammad Boun Abdallah Dionne. Lui qui soutient que « le travail est important, essentiel et fondamental.

Il a présidé hier (jeudi), à Dakar, la cérémonie d’ouverture du Forum du premier emploi 2017 organisé par le Mouvement des entreprises du Sénégal (MEDS) dirigé par le Président Mbagnick Diop.


Rédigé par leral.net le Vendredi 3 Février 2017 à 15:19 | | 0 commentaire(s)|

Le travail est un ensemble d’actions, d’activités et de techniques dont la personne humaine se sert pour produire et jouir des ressources de sa production, il garantit la vie en communauté par une capacité de satisfaire ses besoins et faire face aux aléas de la vie.

Selon le premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, la mise en valeur des aptitudes de la jeunesse, en terme quantitatif et qualitatif, favorise sa promotion et son développement intégral et humain.

La promotion de politiques actives de travail aptes à favoriser et à accélérer la création d’emploi par la stimulation du monde productif est un devoir que l’Etat du Sénégal s'attelle à mettre en oeuvre.

« L’emploi est un droit » a dit le PM pour reprendre les propos du président du MEDS qui considère que c’est une nécessité sociale qui permet à la jeunesse de construire son avenir et sa vie, et de donner à sa personnalité une humaine et indispensable dignité. Il pense également que le chômage est une calamité sociale à combattre.


Il invite à la jeunesse à chercher la qualification et le perfectionnement grâce à une formation professionnelle concluante qui est d’ailleurs au cœur de l’action du gouvernement. Cette qualification permet aux jeunes de disposer de compétences appropriées afin d’agir librement et d’être capables d’assumer des responsabilités dans un service public comme dans un secteur privé. Il exhorte la jeunesse à opter pour des formations en adéquation avec les chantiers de l’Etat pour trouver leur premier emploi.

« Le président de la République tient absolument à la formation professionnelle car elle seule permet de bénéficier d’un génie technique et d’une spécialisation précise pour intégrer plus aisément le monde du travail », a rappelé le ministre dans son allocution.

Il ajoute : « la politique de formation de professionnelle du gouvernement dont la mise en œuvre est assurée par le ministre de l’enseignement supérieur a pour finalité d’amener les jeunes à acquérir le savoir-faire, les capacités pratiques et les aptitudes méthodiques nécessaire à l’accès à un emploi et à l’exercice d’un métier ».

« L’enjeu est national du fait de l’empileur des problèmes sociaux liés au chômage et dont l’une des principales causes est le manque du cursus professionnel », a indiqué M. Dionne qui ajoute que « subir une formation professionnelle en adéquation avec les emplois d’aujourd’hui est une garantie d’intégration du monde actif. Elle permet de pourvoir les emplois qui ne sont pas pourvus et de s’incorporer dans le marché du travail ».


Les entreprises sont invitées à développer des actions de formation en cohérence avec les projets nationaux et privés, à être conscientes de la nécessité d’optimiser les stratégies de formation et à prendre des initiatives novatrices de mises en selle de l’ingéniosité des jeunes qui ont au à subir une formation professionnelle.

Pour le Président du Mouvement des entreprises du Sénégal, Mbagnick Diop, le forum du 1er emploi est devenu une institution et une tradition de solidarité à laquelle le MEDS est inextricablement lié.

« Dans un pays avec une forte inadéquation entre la formation et l’emploi, il est un devoir citoyen d’imaginer des solutions alternatives afin que nos jeunes, à la fin de leurs études, ne soient pas happés par les vents sinistres du désespoir au point de mettre en péril, en se lançant à l’assaut du périlleux désert ou de la fougueuse Méditerranée », de l'avis du président du MEDS.


Mbagnick Diop, a soutenu pour sa part que cette rencontre entre les jeunes chercheurs d’emplois et les entreprises a pour finalité de permettre d’insérer le maximum de demandeurs d’emplois dans le monde du travail.



Thierno Malick Ndiaye



Cliquez-ici pour regarder plus de videos