leral.net | S'informer en temps réel

Légalisation de l'avortement médicalisé: Une pilule qui passe mal

L'avortement médicalisé, légalisé, est une pilule qui passe mal pour les religieux, musulmans comme catholiques. Même pour sa mise en place, les textes ne sont pas au diapason.


Rédigé par leral.net le Mardi 12 Octobre 2021 à 06:40 | | 0 commentaire(s)|

Le journal "Le Soleil" fait s'avoir d'ailleurs à sa Une, que le Protocole de Maputo et le Code pénal, n'émettent pas sur la même longueur à cause de plusieurs divergences liées à cette légalisation.

Depuis leur position antérieure, les religieux, l'Islam comme l'Eglise, réfutent cette thèse de l'avortement médicalisé, qui est contre les valeurs qu'ils incarnent.

Pourtant, l'avortement médicalisé continue de faire son bonhomme de chemin, avec 34.079 cas constatés en 2020. Pour Dior Sow, membre de la task-force, "nous portons ce combat par pur humanisme", a-t-elle dit.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page