leral.net | S'informer en temps réel

Législatives 2017 : Après la publication des listes, la rébellion s’empare du Macky


Rédigé par leral.net le Lundi 12 Juin 2017 à 10:37 | | 0 commentaire(s)|

Législatives 2017 : Après la publication des listes, la rébellion s’empare du Macky
C’est la désillusion dans les grandes coalitions. Après la publication, la colère fuse de partout. A Benno Bokk Yakaar, les alliés de Macky Sall sont dans tous leurs états. La colère est d’autant plus grande, que certains ont brandi la menace de vote-sanction.

«Il est difficilement compréhensible qu’un candidat, unanimement désigné par l’ensemble des composante de Benno Bokk Yaakaar, comme par exemple Malen Hodar, en la personne du député sortant, soit remplacé au dernier moment par un candidat d’un autre parti », dénonce, Aliou Diouf , vice-président du Comité électoral nationale de l’Alliance des forces du progrès ( AFP).

«C’est une décision qui n’a fait l’objet d’aucune consultation et bien d’autres cas ont été identifiés sur l’étendue du territoire national », déplore M.0 Diouf. Selon lui toujours, le Comité électoral regrette le procédé utilisé lors du dépôt des listes, avec «l'omerta organisée pour hypothéquer les intérêts d’un allié ». Ainsi, il « condamne avec la dernière énergie la décision inique qui a entouré cette procédure, qui s’est effectuée sans concertation, au moment du dépôt des listes ».

Même réaction des militants du Parti socialiste à Saint-Louis. Cinq investis dans le département, sans aucune place pour les camarades d’Ousmane Tanor. Une humiliation qu’ils comptent laver à la hauteur de l’acte.

« Attendre un moment pareil pour nous faire un tel coup est vraiment regrettable. On les croyait plus sincères et plus élégants que cela. Nous allons convoquer la base et en tirer toutes les conséquences. La base a eu raison sur nous autres responsables. Elle a toujours avertis du manque de sincérité et de loyauté de l’Apr. Nous allons suivre le mot d’ordre qui sera décidé par la base. Toute décision qui suivra, sera respectée », prévient Latyr Fall, secrétaire communal du Ps.

L’Union du renouveau démocratique (Urd), le nouvel allié de l’Apr, ne manque de mots pour exprimer sa colère, après la publication des listes des investis. «Sur l’ensemble des listes, on n’a investi personne sauf deux suppléants au niveau de Linguère et qui n’ont aucune chance de passer.

Sur les 60 candidats de la liste nationale, nous avons zéro et zéro sur les 50 suppléants de la nationale. C’est plus qu’une humiliation, Macky Sall nous insultés
», s’émeut Omar Seckn, porte-parole adjoint du parti de Djibo Kâ.

"Maintenant quand quelqu’un vous insulte, vous humilie devant le peuple sénégalais, vous n’avez pas besoin de dire ce que vous allez faire ".

Le Parti de l’indépendance du Travail (Pit), autre allié de Benno Bokk Yakaar, zappé des investitures, dit attendre le retour de son secrétaire général, Samba Sy (en voyage), pour donner sa position.

Les frustrations, ce ne sont pas seulement du côté des alliés. Dans certaines localités du pays, les militants de l’Apr ruminent leur colère. A Kolda par exemple, les partisans de Sanoussi Diakhaté, directeur général de l’Onfp, menacent de boycotter les législatives.

(Avec L’Observateur)



Cliquez-ici pour regarder plus de videos