leral.net | S'informer en temps réel

Législatives 2017: retrait de Sall et Timbo des listes départementales, subterfuge ou injonction de Macky?

Aliou Sall, maire de Guédiawaye, par ailleurs coordonnateur de la coalition Bennoo Bolkk Yaakaar de ladite ville et Abdoulaye Timbo, maire de la ville de Pikine, respectivement frère et oncle du Président de la République, ont annoncé conjointement leur retrait des listes départementales des deux grandes communes de la banlieue dakaroise dont ils sont les édiles. La raison invoquée, " ne pas être la porte d'entrée de ceux qui veulent s'en prendre au Président de la République". Prétexte fallacieux, prise de conscience, injonction du Président Sall ou simple subterfuge?


Rédigé par leral.net le Mardi 18 Avril 2017 à 14:11 | | 0 commentaire(s)|

Législatives 2017: retrait de Sall et Timbo des listes départementales, subterfuge ou injonction de Macky?
Une telle décision selon le duo Sall-Timbo est prise " pour l'intérêt de l'APR, du Président de la République et du Sénégal afin de mettre à l'aise Son excellence Monsieur Macky Sall en favorisant la candidature d'autres responsables du parti et/ou de la coalition BBY.

Pourtant, des sources informent d'une audience dans la soirée du samedi 15 au cours de laquelle, les deux hommes auraient été tancés et sommés de disparaître desdites listes départementales. MM. Timbo et Sall ont continué d'entretenir le flou, car ils n'ont dit à aucun moment qu'ils renonçaient à la députation.

Parce qu'il n'y a pas que les listes départementales pour accéder à l'Assemblé Nationale et à en devenir le président. D'ailleurs, tous les présidents de la première chambre du Parlement sénégalais, depuis l'indépendance, sont issus de la liste nationale, où pourraient aller se réfugier les deux proches parents du chef de l'Etat pour espérer devenir la seconde personnalité de la République.

Personne ne semble dupe du côté de l'opposition, où on rappelle qu'au lendemain de son élection à la tête de l'association des maires du Sénégal, le Président Macky Sall avait ordonné à son frère de se retirer, ce qu'il ne fit pas.

Aujourd'hui, c'est le député Seydina Fall dit Boughazelli, adversaire déclaré d'Aliou Sall dans la commune, qui doit jubiler. D'aucuns pensent d'ailleurs que le choix de l'actuel maire pour mener la liste départementale, allait conduire à des votes sanctions ou à la confection de listes parallèles, ce qui signifierait une cuisante défaite pour le parti du Président de la République.

source: Direct info