leral.net | S'informer en temps réel

Leral: Proposition de loi pour la réduction du mandat des deux présidents du parlement: Quant la violation de la Constitution est théorisée

Malgré l’alerte sonnée par certains parlementaires et juristes, selon laquelle : « si cette proposition de loi est adoptée, violerait allègrement le principe intangible et universel de droit quant à la non rétroactivité des lois, sauf dans le cas de génocide, de crime de guerre et crime contre l'humanité», le député Sada Ndiaye, initiateur de la proposition de la dite loi, est resté sur sa logique : « la proposition de loi doit s'appliquer à ce mandat en cours ».


Rédigé par leral.net le Mercredi 24 Septembre 2008 à 00:41 | | 7 commentaire(s)|

Leral: Proposition de loi pour la réduction du mandat des deux présidents du parlement: Quant la violation de la Constitution est théorisée
Face à la presse hier au 3ème étage de l’Assemblée nationale, abritant les bureaux du Président du groupe parlementaire libéral et démocratique Doudou Wade, l’initiateur de la proposition de ladite loi Sada Ndiaye a fait savoir qu'«on ne parle pas d'activité ou de réactivité. L'Assemblée nationale tire son pouvoir de la Constitution et nous disons que cette proposition de loi doit s'appliquer à ce mandat en cours, sinon les députés que nous sommes seraient désarmés. Les constitutionnalistes sont des théoriciens du droit». Le député de Matam explique que «pour un souci d'équité et d'uniformisation des statuts, il convient d'appliquer la même durée de mandat de l'Assemblée nationale».

Toutefois il fait comprendre que «la présente proposition de la modification de la Constitution renvoie désormais aux règlements intérieurs qui régissent chacune des assemblées le soin de fixer, entre autres, la composition, les règles de fonctionnement du bureau, ainsi que les pouvoirs et prérogatives de son président». Pour mieux défendre sa proposition de loi, Sada Ndiaye souligne que la modification de l'article 62, alinéa 1e de la Constitution rend obsolètes les dispositions de l'article 15, alinéa 1e de la loi 2002-20 du 15 mai 2002 modifiant et complétant le règlement intérieur de l'Assemblée nationale». Toujours selon l’honorable député, «l'article 62 de la Constitution disposait en son alinéa 1e que le président de l'Assemblée nationale est élu pour la durée de la législature,
tandis que les autres membres du bureau que sont les vice-présidents, les Secrétaires élus, les questeurs, de même que les présidents des Commissions permanentes sont tous élus pour une durée d'un an renouvelable». En tout cas, Sada Ndiaye reste convaincu que «la modification qui sera adoptée conférera désormais au règlement intérieur de chaque Assemblée les prérogatives de fixation de la durée des mandats des membres du bureau».



1.Posté par oumar Faye ( Koungheul ) le 24/09/2008 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

WAAAW ...... BE FAN AK POUR KAN

2.Posté par molack le 24/09/2008 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Macky Sall vous êtes victime de votre courage : vous avez osé convoquer le fils de l'Empéreur du Sénégal pour être auditionner (entendre) par les députés de l'Assemblée nationale.Maintenant qui ose auditer (contrôler ) la gestion de Karim. Et ce sale Lébou, Doudou Wade se permet de dire que les constitutionnaliste sont des théoriciens, ce sale lébou est un moins que rien.Pour terminer,Macky ne démissionne pas , accompagne Wade jusqu'à ce qu'il se découvre, ne démisionne mais ,s'il vous vire nous qui sommes à l'extérieur sauront comment te défendre pour la suite de votre carrière pas politique mais d'homme d'Etat...

3.Posté par eyadem le 24/09/2008 14:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ATTENTION y avait ke les "AMIS" de IDY a la conference de presse de sada ndiaye , DAOUR NIANG NDIAYE, FADA, NDIAWAR TOURE,pour ne citer ke ceux la ET IDY va revenir en FORCE.......

4.Posté par MARVEL le 24/09/2008 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Refuser la diversion

Par ces multiples tartufferies autour de sa succession, rappelons d'ailleurs que même une chèvre ferait même moins pire que Wade comme président de la république, Wade cherche en fait à cantonner la course à la succession entre Karim et Macky. Une pseudo dualité est créée entre ces 2 guignols, avec pour objectif de voir les sénégalais choisir soit le camp de l'homo, soit le camp du yambar.

Réussir cela permettra à Wade d'éliminer dans la tête des sénégalais les plus naïfs toute possibilité de succession par l'un des leaders de l'opposition significative, car il sait que n'importe lequel de ces leaders qui arriverait au pouvoir le mettrait automatiquement lui et son homo de fils en prison ou les pourchasseraient "jusque dans les chiottes" comme disait le non moins triste Poutine.

Il faut laisser Wade, Karim et Macky à leurs bouffonneries et continuer à voir les moyens, musclés de préférence, de mettre la main sur eux afin de leur montrer qu'il y'a plus de dignes sénégalais que d'alimentaires et talibés écervelés prêt à s'accrocher à n'importe qui agiterait une carotte ou un paradis pour talibés sans cervelle.

MARVEL
marvel@hotmail.fr


5.Posté par THIEY le 24/09/2008 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Molack, qu'est que les lébous t'ont fait ?

6.Posté par gorgui le 24/09/2008 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A tous ces pollueurs de fora , vociférant et vitupérant contre Macky SALL, ce lieu n’est pas la place pour régler vos comptes de brigands ou de corsaires se partageant un butin….

Il a bon dos Macky, adulé hier, instrumentalisé , armé et téléguidé par Ndiombor pour attaquer et abattre politiquement l’ autre présidentiable « Ngorsi », il est aujourd’hui la cible de tous les caciques du pouvoir !

La meute avide de sang, tous crocs dehors , la bave à la gueule, tombe comme un seul loup sur Macky, qui doit in petto regretter d’avoir accepté le rôle de bourreau des autres ennemis de Ndiombor ! Aujourd’hui que la roue a tourné, que de nouvelles réalités guidées par le proche dénouement du feuilleton du dauphinat et de la succession de Wade sont mises en avant, la coexistence d’une « forte » ?? personnalité au sommet de l’Etat prés de Ndiombor, devient plus qu’impertinent sinon, une hérésie, tel un bouton affreux sur le visage lisse d’une jouvencelle !

Alors Macky a raison de se muer en martyr car, la sentence est déjà annoncée, la potence graissée, les malabars qui doivent le conduire désignés, les bourreaux encagoulés identifiés. Sacrifié qu’il sera à l’autel des ambitions présidentielles de Meïssa, et de l’hégémonie d’un pouvoir libéral à bout de souffle et d’arguments qui peine à rassurer et les investisseurs et les bailleurs de fond, lassés des jeux de yoyos financiers des tenants des bourses de l’Etat .

Le Sénégal en particulier et le monde en général ont actuellement d’autres priorités d’autres préoccupations que des disputes puériles, des querelles de positionnement et de préséances de quelques va nu pieds en col blanc, à l’insulte facile et à l’avidité de pouvoir perpendiculairement proportionnelle à leur ignorance de l’Etat, de la bonne gouvernance et de l’honnêteté !

Vous ne perdez rien pour attendre, un souffle de vent nouveau qui prend sa source dans le Sénégal des profondeurs et qui passe par les contrées les plus reculées, les bourgades, villages et communautés rurales, lequel vent se mue en tornade rugissant de la famine, de la pauvreté, de la paupérisation des masses et qui aux abords de la Capitale devient tempête avec les inondations, l’insécurité galopante, la cherté de la vie, l’électricité aux abonnés absents, les arrestations à tout vent, l’Education à vau l’eau, tous les clignotants des finances en rouge annonçant une banqueroute de l’Etat, pour s’abattre sur le pouvoir et l’anéantir telle une frêle barque en pleine tempête ! Et Ô Miracle, Ndiombor nous sort une solution miracle ! Une potence pour la 3° personnalité de l’Etat, une guéguerre entre frères « Bleu », et l’enterrement première classe de notre constitution, la fierté de TOUT un peuple !!!

Ô pays mon beau peuple est-ce toi ce vieillard à la face hideuse, rabougris, décharné, édenté, chancelant sur tes béquilles ? As-tu perdu Démocratie qui faisait ta force avant, Bonne Gouvernance, la bonne santé de tes institutions, Espoir l’éclat de ton regard, « Fouleu » ton allure, « Jom » ton Aura internationale ???

Vivement le changement du…….. changement (SOPI), l’alternative à l’alternoce pardon l’alternance et la fin des enfantillages inter PDS, Pouvoir/ Journalistes, car l’urgence est ailleurs, et le peuple qui souffre ne saurait attendre plus longtemps !!!!

7.Posté par BADJI Soto Balankine-Nord le 24/09/2008 19:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bon courage Macky, c'est ce que tu contrais Idrissa Seck à l'époque. Chacun a son tour chez Wade.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Cliquez-ici pour regarder plus de videos