leral.net | S'informer en temps réel

Les jeunes du Grand Parti dans les rues de Guédiawaye ce 22 mars à 16h pour soutenir Khalifa Sall

Le maire de la ville de Guédiawaye a été l’absent le plus présent lors du face-à-face avec la presse du secrétaire général de la convention des Jeunes du Grand parti (Gp), Mor Diaw. Ce dernier arrêté puis libéré ces derniers jours pour faux et usage de faux sur des documents administratifs, a traité le frère du président de la république de « cas de transfert à Guédiawaye » et annonce une marche ce 22 mars à 16h dans ladite ville pour soutenir Bamba Fall et Khalifa Sall.


Rédigé par leral.net le Lundi 13 Mars 2017 à 23:33 | | 0 commentaire(s)|

Ils sont nombreux à venir soutenir leur secrétaire général Mor Diaw, ce lundi après-midi devant la maison de leur leader, Malick Gackou président du grand parti. En effet, ces jeunes ont montré leur désaccord avec le maire de la ville Aliou Sall qu’ils menacent de tout faire pour le chasser de Guédiawaye. « Nous allons tout faire pour mettre ce cas de transfert hors de notre ville », tonnent Mor Diaw et ses camarades.

Par ailleurs, ils demandent au président de la République Macky Sall de sortir le rapport de l’Ige concernant Petro-Tim qui mouille son frère Aliou Sall. « Le maire doit nous édifier par rapport aux dossiers du gaz et du pétrole », déclare M. Diaw.

La convention des jeunes du Grand Parti on également déploré l’arrestation « illégale » des maires socialiste, Khalifa Sall et Bamba Fall. « Nous sommes de tout cœur avec eux et pour la lutte contre la préservation des libertés. Nous allons faire une marche le 22 mars 2017 à 16 heures à Guédiawaye pour leur montrer notre soutien. Les jeunes du parti vont mener ce combat pour leur libération car ce pays nous appartient et nous n’allons jamais laisser prospérer le dictat de la dictature », fulmine l’ancien président de l’Association des élèves et étudiants de Guédiawaye.

Concernant l’objet de son arrestation, il a précisé: « je n’ai fait aucun acte illégal, je livrais des certificats de résidence en bonne et due forme pour que la population puisse aller s’inscrire sur les listes électorales et avoir une carte d’identité biométrique », a expliqué Mor Diaw avant de dire que c’est de la « diffamation ».

Cheikh Makhfou Diop Leral.net



Cliquez-ici pour regarder plus de videos