a
leral.net | S'informer en temps réel

Les réactions des joueurs sénégalais après avoir battu la Pologne 2-1


Rédigé par leral.net le Mercredi 20 Juin 2018 à 13:13 | | 0 commentaire(s)|

Mbaye Niang : « j’étais au bon moment au bon endroit»
« C’est la performance collective qui importe. Le coach m’a titularisé et ça fait plaisir pour moi et pour le collectif. Sur le but, sincèrement, l’action était polonaise et j’ai vu le ballon revenir vers leur défense. J’ai senti qu’il y’avait un coup à jouer et je l’ai joué pour ensuite marquer. Il faut mériter la chance et je pense que nous l’avons méritée. Après le travail fourni, nous sommes récompensés ».

Ismaila Sarr : « Bousculer toutes les équipes »
« Nous savions que ça ne sera pas facile mais on est resté solidaire jusqu’au bout. Cela prouve encore une fois que nous pouvons basculer tout le monde. Mais, restons concentrés sur notre sujet. On ne va pas se prendre la tête. Il est important de continuer comme ça. On va pousser sans se relâcher ».

Khadim Ndiaye : « Je suis très heureux »
« Très heureux de ce qui nous est arrivé sur ce match. C’est un rêve d’enfant qui se réalise. Je me rappelle, en 2002, quand nous étions encore plus jeunes, nous suivions la compétition à la télévision. Aujourd’hui, en tant qu’acteurs, si nous arrivons à réaliser ce coup, on ne peut qu’être satisfaits au final. On se réveillait à 6 heures du matin pour supporter nos ainés. Ça fait vraiment plaisir ».

Cheikh Kouyaté : « Ne pas s’enflammer »
« On commence bien. Il nous reste encore deux autres matches. Nous ne sommes pas qualifiés. On va continuer à rester humbles. On ne va pas s’enflammer et, dès demain, on reprend le boulot. Le Japon est un gros morceau. Ce sera une finale. Le président de la République nous a félicités et encouragés. Jouer contre la Belgique au second tour est mon rêve ».

Cheikh Ndoye : « L’impact a fait la différence »
« On a montré beaucoup de solidarité, d’engagement et de discipline. Un match se joue sur les détails, c’est pourquoi nous sommes restés concentrés. De toute les façons, on va répondre présent face au Japon. On met tout le temps l’accent sur la discipline. Notre méthode, c’est de défendre et nous ne changerons pas de système. Parce que l’impact physique a fait la différence ».

Mame Biram Diouf : « Nous avons eu peu de pression »
« L’essentiel, c’était de prendre les 3 points. Nous l’avons fait. Donc, le premier objectif est atteint. Il nous reste deux matches et nous allons davantage nous y concentrer. La pression était là parce que nous étions tous des novices en coupe du monde. On a bien fait le boulot et ça va. Le président nous a dit de rien lâcher. Il fallait résister pour montrer au monde entier que nous sommes fiers d’être sénégalais mais aussi porter haut les couleurs africaines puisque toutes les équipes africaines avaient perdu leur premier match ».

Kalidou Koulibaly : « On savait que le match serait difficile »
« On savait que ce serait un match très difficile parce que la Pologne a une très belle équipe. On a encore une marge de progression. On n’a pas beaucoup joué ensemble avec Salif Sané mais on a montré beaucoup de bonnes choses même s’il faut encore continuer à travailler. C’était important de commencer avec une victoire. Le but encaissé était évitable mais ça fait partie du jeu. On a été bons. C’est de bon augure. Tout le continent était derrière nous et ça fait plaisir. On se battra maintenant pour gagner le match contre le Japon ».

Moussa Wagué : « J’avais la pression »
« Tout le monde est prêt à jouer. Moi aussi je suis là pour jouer. Il y a avait une pression mais elle était positive. Franchement, je suis très content de toute l’équipe. On continuera à se battre ainsi jusqu’au bout. On sait ce que nous voulons ».

Sadio Mané : « Cheikhou m’a demandé de garder le brassard »
« On a joué sans complexes. On ne connait pas le mot ‘’pression’’. On a essayé de jouer pour nous, notre peuple et pour toute l’Afrique. Parce que cette victoire sénégalaise est celle de toute l’Afrique et nous ne sommes conscients et fiers. Ça ne sera pas facile face à la Pologne et ça tout le monde le sait. Je suis content et fier de porter ce brassard. Quand Cheikhou est entré en jeu, j’ai voulu le lui remettre. Mais, il m’a demandé de le garder. Je le remercie aussi parce que Kouyaté est très humble ».





Record



Cliquez-ici pour regarder plus de videos