leral.net | S'informer en temps réel

Litige Guédiawaye FC Pro – Association GFC et FSF : La TAS va trancher le 18 septembre prochain

L’affaire opposant le Guédiawaye FC Pro et l’Association GFC - Fédération sénégalaise de football (Fsf) sera jugée le 18 septembre prochain à Lausanne par le TAS, a informé, dimanche, le président de Guédiawaye FC Pro, Diamil Faye.


Rédigé par leral.net le Lundi 6 Août 2018 à 12:25 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Selon le quotidien Record, le verdict pour le contrôle du club Guédiawaye Fc entre Diamil Faye, patron de Jappo Sa, et l’Association Guédiawaye de Pape Thialiss Faye pourrait tomber avant le début de la prochaine saison, après la saisine du tribunal du sport (TAS) par Diamil Faye.

Cela fait suite à l’invalidation de la décision de la Commission des recours par la Fédération sénégalaise de football (FSF), donnant gain de cause à Jappo Sa dirigé par Diamil Faye. Après avoir brandi des documents pour prouver qu’ils ont tous les droits sur Guédiawaye Fc, Diamil faye a saisi officiellement le TAS depuis le 9 mars 2018, après avoir engagé un cabinet d’avocats, Libra Law, basé à Lausanne, pour défendre les intérêts de Jappo et du Guédiawaye FC.

Le 06 avril dernier, le cabinet d’avocats avait déposé le mémoire en appel auprès du TAS. Mais depuis lors, le dossier a quelque traîné. Diamil Faye avance : « c’est un dossier qu’on aurait pu vider depuis longtemps, mais il y a eu des reports, soit sur demande des avocats pour avoir des délais supplémentaires pouvant leur permettre de donner certaines réponses, soit par la fédération à cause de la Coupe du monde. Parce qu’on avait même retenu le mois de juillet dernier, mais cette date a coïncidé avec le Mondial. Tout ça fait que la procédure a tiré en longueur. Mais, c’est un dossier que nous suivons de très près.

Hormis ces demandes de délais et de renvoi, il y a le fait que chaque partie paie ses avocats. Il y a aussi un montant à payer au niveau du TAS pour qu’il puisse juger. Donc, cela nécessite beaucoup d’argent. Il faut savoir aussi que dans ce dossier, l’association GFC n’avait pas payé, la fédération l’a fait, mais tardivement. Peut-être que c’était une stratégie de la fédération pour clôturer au plus vite ses compétitions avant la retenue pour le jugement ».

Pour rappel, dans cette affaire, Guédiawaye Fc a attaqué l’association GFC et la FSF de la même façon qu’il l’avait fait devant la Chambre nationale de résolution des litiges (CNRL). Pour l’heure, la grande interrogation est celle de savoir si Diamil Faye serait prêt à évoluer la saison prochaine en Ligue 2 au cas où le verdict du TAS lui serait favorable. Parce que sous la férule de l’Association GFC, le club a été rétrogradé au terme de la saison écoulée.






Thierno Malick Ndiaye