leral.net | S'informer en temps réel

Littoral de Djilor Djidiack: La population s’oppose au ponton d’un Européen

Le village de Djilor Djidiack, situé à 1,5 km de la commune de Fimela dans le département de Fatick, est divisé par l’érection d’un ponton par un Européen du nom d’Eric Smill. La population a manifesté son désaccord, en observant un mouvement d’humeur lors de la visite, mardi dernier, du commandant de la DSCOS de Kaolack, André Dione.


Rédigé par leral.net le Vendredi 30 Juillet 2021 à 09:41 | | 0 commentaire(s)|

Littoral de Djilor Djidiack: La population s’oppose au ponton d’un Européen
Des brassards rouges, des pancartes où on peut lire : « Nous ne voulons pas de ce ponton ». Ce sont les messages que la population de Djilor a lancé, mardi, lors de la visite du commandant de la DSCOS de Kaolack, André Dione. Il était venu constater de visu la situation.

Un ponton auquel la population de Djilor Djidiack s’oppose. Sous la houlette du président de l’Association pour le développement de Djilor, Ousseynou Mané, la population du village a rencontré le commandant de la DSCOS, lequel, avant de quitter les lieux, a écouté les doléances de la population, tout en les informant qu’il a donné une notification à Eric Smill afin qu’il arrête les travaux du ponton, en attendant qu’il y ait une solution.

Selon M. Mané, ce mouvement d’humeur des populations s’explique par l’érection d’un ponton à Djilor Djidiack par M. Eric Smill, celui-ci ayant acheté une maison à Djilor pour y vivre.

« Ça fait plus de 12 ans qu’il demande la mise en place de ce ponton, mais la population s’y est toujours opposée. Cette année, il a fait du forcing», a expliqué M. Ousseynou Mané.

Pour expliquer la démarche entreprise par la DSCOS, M. Ousseynou Mané de dire : « Officiellement, nous n’avons pas reçu notification. Mais M. Eric Smill a reçu une sommation avec arrêt des travaux des mains du commandant de la DSCOS. Celui-ci m’a bien confirmé qu’il lui a remis la sommation pour que les travaux soient arrêtés », fait savoir M. Mané, qui se dit satisfait de la forte mobilisation de la population.

« En tant que président de l’ADD, je ne peux que m’en féliciter. Parce que ce qui ne fait pas l’unanimité, ce qui ne fait pas l’avis des villageois, je ne pense qu’une chose pareille puisse être érigée, alors que ça n’a aucun avantage pour nous. Si tous les riverains demandaient des ponts pour eux, la plage allait être privatisée et aucun fils de Djilor n’allait plus avoir accès à la mer. Et c’est ça qui est très dangereux », fait savoir M. Mané.

Les habitants demandent que le ponton soit démoli et qu’ils choisissent un endroit commode et accessible pour tout le village. Pour l’instant, M. Mané demande à la jeunesse de rester calme, d’être modérée, courtoise afin que leurs mandants puissent mener toutes les actions et voies légales jusqu’à la démolition du ponton.







Le Témoin



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page