leral.net | S'informer en temps réel

Loi sur le parrainage : Les femmes de Benno appellent l’opposition à la raison

En conférence de presse samedi, la coordination nationale des femmes de Benno a appelé l’opposition à savoir raison garder sur sa volonté de vouloir faire barrage à la loi sur le parrainage. Elles expliquent les raisons.


Rédigé par leral.net le Lundi 16 Avril 2018 à 08:23 | | 0 commentaire(s)|

« Lors du référendum du 20 mars 2016, il a été noté des réformes phares telles que la rationalisation des partis politiques, la participation des candidats indépendants aux élections locales. Des réformes plébiscitées par les populations sénégalaises avec un OUI massif.

Le parrainage n’est pas une notion nouvelle au Sénégal. C’est en décembre 1991 que le système du parrainage a été constitutionnalisé et mis dans le code électoral en 1992. Il s’appliquait uniquement aux candidatures indépendantes.
Feu Kéba Mbaye avait même prôné que le parrainage s’appliquât aux partis politiques. Les législatives avec 47 listes ont prouvé qu’il y a urgence à mettre de l’ordre en ce qui concerne les élections. Le parrainage est une demande des Sénégalaises et des Sénégalais.
Par le système du parrainage, le Président renvoie tout candidat aux électeurs, pour une représentativité populaire.

Des candidatures indépendantes comme Maitre Mamadou Lo en 1993 et Maître Mame Adama Guèye en 2007, ont pu recueillir le pourcentage requis.

De quoi l’opposition a peur ? Sans programme, l’opposition est consciente et convaincue, que le peuple mature et debout, la sanctionnera pour les élections présidentielles.

Nous avons relevé que 18 milliards ont été dépensés pour les élections législatives. Chaque liste a coûté au Sénégal 382 millions de FCFA  sans la prise en compte des coûts indirects supportés par les populations.

Dans toutes les grandes démocraties, il ya un système de filtrage pour les élections. Nous avons une opposition qui a déserté la table de la négociation. Pour rappel, le 30 Novembre 2017, le ministre de l’Intérieur avait convoqué à Ngor Diarama tous les partis politiques. Lors de cette prise de contact, il avait été décidé de mettre en place un Cadre de concertations. Des réunions dirigées par le directeur des Elections ont produit le code de conduite et des décisions adoptées par les différentes parties prenantes que sont les 15 représentants de la majorité, les 15 représentants des non-alignés,  et les 15 représentant d'une partie de l’opposition.

L’opposition boycotteuse et nihiliste, a voulu remettre en cause tout ce qui a été décidé par les parties prenantes du Cadre de concertations.

Le Président Macky Sall est ouvert au dialogue, il n’a de cesse de tendre  la main à l’opposition. Le chef de l’Etat a reçu la société civile et à montrer toute sa disponibilité à continuer le dialogue avec l’opposition boycotteuse.

La loi visant révision de la Constitution portant le parrainage sera soumis à l’assemblée nationale le jeudi 19 Avril 2018 et les députés de l’opposition pourront toujours apporter des amendements si nécessaires.

Une fois voté, le texte de  loi transmis au Président, sera promulgué dans les 8 jours et l’opposition a encore le droit de faire un recours.

Les femmes de Benno Bokk Yakaar invitent les populations sénégalaises à accompagner Son Excellence le chef de l’Etat, dans sa volonté de crédibiliser les candidatures et les élections au Sénégal.

Les femmes de Benno Bokk Yakaar invitent l’opposition au dialogue et à la sérénité pour l’intérêt du peuple sénégalais».


 
                      Pour la Coordination Nationale des Femmes de Benno Bok Yaakaar
                                             La Présidente Nationale
                                             N’Deye Mariéme Badiane



Cliquez-ici pour regarder plus de videos