leral.net | S'informer en temps réel

Lutte contre l'émigration clandestine: Un rapport de l’Ue sur les fonds injectés, en perspective

L'Union Européenne (UE) va produire un rapport sur les fonds injectés dans la lutte contre l'émigration clandestine. L'annonce a été faite par le collectif Noo Lank qui a rencontré, ce mercredi, l'ambassadrice de la Délégation de l'Union Européenne (DUE), Irène Mingasson, avec ses collaborateurs.


Rédigé par leral.net le Mercredi 7 Avril 2021 à 21:43 | | 0 commentaire(s)|

Lutte contre l'émigration clandestine: Un rapport de l’Ue sur les fonds injectés, en perspective
Lors de la rencontre, les membres du collectif ont soulevé trois points à savoir : l’annulation des accords de pêches signés avec les bateaux étrangers, son implication dans le trafic clandestin, l’utilisation des fonds de l’UE qui, ont-ils rappelé, "selon les dénonciations de Boubacar Sèye, n’ont pas permis de lutter contre l’émigration clandestine". Amadou Guèye et ses camardes ont aussi soulevé la question du visa, demandant la baisse de ses frais pour les Sénégalais désireux de voyager.

« Nous avons rencontré aujourd’hui, l'ambassadrice de la Délégation de l'Union Européenne, Irène Mingasson avec ses collaborateurs. Comme vous le savez, Noo Lank s’est engagé avec des artisans, avec le secteur artisanal de la pêche, pour fustiger les accords de pêche qui ont été signés et dénoncés par les pêcheurs artisanaux, comme étant un élément qui a contribué à la baisse de leur activité, et son implication dans le trafic clandestin.

La deuxième question, vous vous souvenez que Monsieur Boubacar Sèye avait dénoncé l’utilisation des fonds de l’UE qui n’ont pas permis de lutter contre l’immigration. Pour nous, c’est important de venir rencontrer l’ambassadrice pour confirmer la réalité des montants de ces financements, et voir quelle est leur efficacité. Enfin, il y a d’autres questions comme celle du visa que nous avons souhaité ouvrir les discussions avec Mme l’ambassadrice de l’UE, pour voir comment baisser ses frais pour les Sénégalais
», a indiqué Amadou Guèye, membre du collectif Noo Lank.

Qui a annoncé que l'UE va produire un rapport parallèle à celui de l'Etat du Sénégal, sur les fonds injectés dans le cadre de la lutte contre l'émigration clandestine.

« En plus du rapport qui est attendu du président de la République, Macky Sall, l’UE va faire son propre rapport qu’elle enverra à la Cour des comptes européenne », a révélé Amadou Guèye.

Selon lui, « ce rapport nous permettra d’avoir des informations beaucoup plus objectives sur l’utilisation des fonds de l’UE. Sur les accords de pêche, elle a maintenu les mêmes explications qu’elle a tenu auparavant. En essayant de relativiser l’importance de cet accord de pêche, nous savons que l’UE gagnerait plus à suspendre ces accords de pêche qu’a les maintenir ».

Poursuivant sa réaction, M. Guèye a ajouté : « Nous sommes restés sur ce point. Nous n’avons pas encore eu d’accord. Ce qui est important, c’est de commencer à discuter. Nous maintenons que cet accord de pêche n’est pas utile et n’apporte pas grand-chose au Sénégal. C’est juste 3 millions d’euros, l’équivalent de 2 milliards FCfa pour permettre à une quarantaine de bateaux de pêche de pêcher. Pour nous, ce montant est dérisoire », a-t-il conclu.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page