leral.net | S'informer en temps réel

Lutte contre l'émigration irrégulière: 2 000 mareyeurs et transformatrices formés avant d’être financés

L’émigration irrégulière continue son bonhomme de chemin malgré les nombreux efforts des pouvoirs publics pour freiner le mal. Le phénomène touche beaucoup de jeunes, surtout les jeunes pêcheurs et mareyeurs, car disent-ils, la pêche ne nourrit plus son homme à cause de la rareté de poissons. Selon le président de l’Association nationale des mareyeurs du Sénégal (Anms), Thierno Mbengue, l’Etat a mobilisé une enveloppe de 95 millions FCfa pour financer les acteurs du secteur.


Rédigé par leral.net le Samedi 11 Septembre 2021 à 09:55 | | 0 commentaire(s)|

Lutte contre l'émigration irrégulière: 2 000 mareyeurs et transformatrices formés avant d’être financés
«50 jeunes sont formés ici à Yarakh. Mais au total, ce sont 2 000 personnes qui seront formées avant de bénéficier des financements. Quatre-vingt- quinze (95) millions FCfa sont déjà débloqués. Ces jeunes qui sont là, c’est eux qui font l’émigration clandestine. Mais, s’ils sont formés et financés, ils ne vont plus risquer leurs vies en mer. C’est pourquoi, ils sont venus en masse», explique Thierno Mbengue.

La formation est axée sur trois modules : la sécurité en mer, le maintien des appareils frigorifiques et les bonnes pratiques d’hygiène au niveau des industries de pêche. À cette occasion, les pêcheurs ont été invités à ne pas polluer la mer.

« Les gens parlent trop de pétrole. Mais, nous les pêcheurs, nous n’avons que la mer. C’est notre trésor. Nous devons la protéger contre la pollution. Nous invitons les riverains de la mer à ne pas jeter des ordures et des sachets en plastique dans la mer. C’est nuisible pour les poissons», soutient M. Mbengue.






Tribune



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page