Quantcast
leral.net | S'informer en temps réel

MCC deuxième compact du Sénégal : le Sénégal mise sur l’énergie et l’accès à l’électricité

Apres avoir réussi son premier compact, le Sénégal est en passe de signer un nouveau bail avec le Millenium challenge corporation (Mcc). Pour cette deuxième phase, les autorités vont soumettre à l’approbation du Congrès américain, des projets portant sur la diversification des sources de production d’énergie et un meilleur accès à l’électricité.


Rédigé par leral.net le Vendredi 27 Octobre 2017 à 10:04 | | 0 commentaire(s)|

Apres un premier compact de 270 milliards de francs Cfa qui s’est achevé en 2015, le Sénégal va signer un deuxième compact le 6 décembre 2018. Pour ce deuxième compact qui va démarrer en 2020, le Sénégal a choisi de mettre l’accent sur des projets relatifs à la diversification des sources d’énergie et un meilleur accès à l’électricité. L’Unité de formulation du compact (Ufc) a ainsi élaboré quatre projets dont le coût global est de 488,2 milliards de francs Cfa (815 millions de dollars).

"La première phase du processus de formulation du second programme Mca Sénégal a permis de s’accorder avec tous les segments de la société, sur la contrainte majeure de l’investissement et à l’entrepreneuriat privé au Sénégal portant sur le coût élevé de l’énergie et le faible accès à l’électricité", explique M. Adama Diallo, secrétaire général du ministère du Pétrole et des Energies à l’occasion de l’atelier national de présentation des documents provisoires de projets.

Selon les explications fournies par l’Ufc, des diagnostics ont été initiés pour comprendre les causes profondes des contraintes majeures à l’investissement privé et à la croissance économique et décrire les dynamiques sociales pertinentes qui affectent la pauvreté et l’inégalité dans le pays. Le diagnostic pointe le coût élevé de l’énergie et le faible accès à l’électricité, particulièrement en zones rurales, ce qui a pour effet une production restreinte ainsi que des opportunités économiques réduites pour les ménages et le secteur privé. « Le coût de l’électricité au Sénégal est parmi les plus élevés en Afrique et ce, malgré les subsides du gouvernement », souligne l’Ufc.

Ainsi, quatre projets ont été définis par l’Ufc qui seront soumis à l’approbation du Millenium challenge corporation (Mcc). Dans le premier concernant « la diversification des sources de production, l'optimisation du parc et la gestion de la demande », d’un coût de 108 milliards de francs Cfa. Le deuxième projet, d’un coût de 78,14 milliards de francs Cfa, est relatif à « l’amélioration de l’accès à l’électricité en milieu rural et périurbain. Il vise à promouvoir le développement des chaînes de valeur et l’accès à l’électricité dans les zones isolées à faible densité de charge ».



Le Quotidien

 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page