a
leral.net | S'informer en temps réel

Macky Sall à Saint-Louis: « Nous sommes dans le temps de l’action, c’est la construction des infrastructures, de pistes et de routes »

« Nous sommes dans le temps de l’action, c’est la construction des infrastructures, de pistes et de routes », c’est la réponse que le chef de l’Etat donne à ses détracteurs qui, depuis des semaines, tournent en dérision le succès qu’il a engrangé à Paris, avec le Groupe consultatif. Il procédait à Saint-Louis hier vendredi au lancement des travaux de réhabilitation des aéroports du Sénégal.


Rédigé par leral.net le Samedi 22 Décembre 2018 à 12:43 | | 0 commentaire(s)|

Macky Sall vient de répondre à l’opposition qu’il ne cite pas nommément et qui a voulu ternir son récent succès au Groupe consultatif de Paris. C’est à Saint-Louis, où il se trouve depuis hier, dans le cadre du lancement du programme des travaux de réhabilitation des aéroports du Sénégal, qu’il a décoché des flèches en direction de ses pourfendeurs, dont il a minimisé les déclarations.

Le président de la République déclare en effet être « dans le temps de l’action, c’est la construction de pistes et de routes ». Toutes choses qui lui font dire qu’il n’a pas le temps de s’attarder sur des détails.

Le Président Macky Sall explique en effet que lorsqu’il est arrivé, la plupart des aéroports ne fonctionnaient presque plus. « Nous avons trouvé que la plupart des aéroports du Sénégal se trouvaient dans un état de délabrement et aucune solution n’est prise. C’est cela que nous voulons pallier. D’où le sens de ce programme », a indiqué le chef de l’Etat, qui fait aussi savoir dans la foulée que les efforts seront poursuivis, pour la reconstruction et la mise aux normes internationales qui constituent un moyen de développer les potentialités dans ce domaine. Ce programme vise à faire avancer le désenclavement aérien des terroirs, par la réhabilitation ».

« L’objectif est de faire du Sénégal, un territoire doté d’aéroports modernes lui permettant d’être un hub aérien pour combler le déficit du trafic aérien interne, maillon faible du transport aérien sénégalais », a-t-il révélé.

Les Echos
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos